play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Jour d’indépendance au Mali. L’an 62, entre fierté et réalité

today22/09/2022

Background
share close

Le Mali est devenu libre le 22 septembre 1960. Avant son indépendance, le pays appartenait à la fédération du Mali qui regroupe la République soudanaise et le Sénégal. Modibo Keïta fut le premier Président de ce pays situé en Afrique de l’ouest.

Photo prise dans les années 60 de Modibo Keita, président de la République du Mali (ancien Soudan français). AFP

Depuis l’indépendance du Mali, neuf présidents se sont succédé (mais seulement trois d’entre ont été élus de manière démocratique). Le Colonel Assimi Goita dirige actuellement le Mali. Il s’est adressé à son peuple il y’a quelques heures dans un long discours. Nous vous en livrons quelques extraits.

Président intérimaire du Mali

 « Il y a soixante-deux ans que les pères fondateurs du Mali célébraient, en communion avec le peuple, l’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale. Cet événement historique que nous consacrons à notre tour est un rendez-vous citoyen auquel chaque Malienne et Malien doit accorder la plus haute importance, car c’est le jour du Souvenir de notre dignité retrouvée après une longue période de domination coloniale. C’est pour cette raison que nous plaçons ce 62e anniversaire sous le signe de ‘’l’Union dans la Souveraineté retrouvée ».

Les maliens vivent une situation exceptionnelle depuis le renversement par un coup d’Etat le 18 août 2020 du défunt président Ibrahim Boubacar Keita. Ce dernier finira par démissionner avant de décéder à son domicile un 16 janvier 2022.

Ibrahim Boubacar Keita. Cimeira do G5 Sahel em Nouakchott, na Mauritânia. 30 de Junho de 2020. AFP – LUDOVIC MARIN

Cette situation politique a affecté l’économie du pays. Ces dernières années, des sanctions ont été infligées au Mali par la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) et des institutions comme la Banque mondiale et la Banque africaine de développement ont suivi le pas. Conscient des épreuves que traverse son peuple. Le colonel Assimi a loué leur force lors de son discours.

« Il me plait ici de saluer, une fois de plus, la résilience du brave peuple malien qui, dans la plus grande dignité, a supporté les difficultés et désagréments engendrés par cette situation. Ces sanctions, conjuguées avec d’autres facteurs, ont occasionné une augmentation du coût de la vie qui a affecté l’ensemble de la population, mais plus particulièrement les couches vulnérables. Il est heureux que nous ayons tous pris conscience du fait que c’était le prix à payer pour atteindre nos objectifs à moyen et à long terme.

Le Mali se trouve à une phase décisive de son histoire. Ce n’est donc pas le moment de succomber aux démons de la division, malgré les actions de manipulation et les campagnes médiatiques mensongères à but subversif, visant à saper le moral de nos vaillants soldats et à créer la confusion au sein de notre peuple. Rappelons-nous, l’union nous a toujours permis de triompher sur l’adversité, alors que la division a donné à nos ennemis la possibilité d’avoir la victoire sur nous ».

Le président de la transition malienne s’est également adressé à l’armée. Il a surtout exprimé sa fierté envers elle.

(Photo by FLORENT VERGNES / AFP)

 « Aux Officiers, Sous-officiers et militaires du rang, j’exprime ma fierté et ma confiance pour leur dévouement au service de la nation. Par la même occasion, je salue la mémoire des vaillants soldats maliens et étrangers, tombés sur le champ d’honneur et formule des vœux de prompt rétablissement aux blessés. À tous, je réitère la gratitude de la nation malienne. J’ai également une pensée pieuse pour les nombreuses victimes civiles innocentes de toutes les localités meurtries du pays. Nous promettons de poursuivre le combat jusqu’à la libération totale de notre pays ».

La République de Guinée voisine au Mali a été un allié de taille politiquement et économiquement pour ce dernier. Les liens se sont renforcés depuis la prise de pouvoir par un autre jeune Colonel il y a une année. Mamadi Doumbouya le président de la transition guinéenne est au Mali depuis le 21 septembre 2022. Une présence symbolique puisque depuis qu’il a pris le pouvoir c’est son premier voyage effectué hors de son pays.

Mamadi Doumbouya Président de la transition guinéenne.

« Je suis à Bamako à côté de mon frère, le président Assimi Goïta, pour fêter l’indépendance du Mali et accompagner le peuple malien, qui est un peuple frère ».

Au-delà des politiques, la jeunesse compte aussi célébrer le 62ème anniversaire de leur pays. Challenge citoyen a été lancé par un groupe de personnes. L’objectif est de redonner l’envie à tous les maliens de s’impliquer dans les festivités liées à l’indépendance pour au moins une semaine. Badra Alou Keïta, le coordinateur national de Challenge citoyen invite entre autres les citoyens à ‘’exploiter’’ fièrement le drapeau mais pas que.

‘’Il est demandé à chaque Malien de consacrer cette semaine du 22 septembre, fête de l’indépendance du Mali en mettant le drapeau sur sa photo de profil. La devanture, la rue. Il faut organiser une opération de balayage dans chaque commune, si chacun balaie devant sa porte, il y aura de la propreté. Troisième et dernier symbole, l’arbre, le reboisement. Les arbres permettent de redonner vie à notre nation’‘.

Si ce 22 septembre marque le 62e anniversaire de l’indépendance du Mali, à des milliers de kilomètres de là, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU (Organisation des nations unies), un sommet extraordinaire se déroule afin de sceller un sort sur lui et la Guinée. Des sanctions pourraient tomber prévient le président de la Guinée-Bissau Umaro Sissoco Embalo.

Pour rappel, le colonel Assimi Goïta s’est déjà engagé à organiser des élections en février 2024.  Notre rédaction souhaite une belle fête d’indépendance à tous les maliens notamment à sa diaspora vivant au Canada.

La rédaction.

Written by: Maimouna SOW


Previous post

Afro-agenda

Evènement. 7e édition du festival d’humour AFRIKIRI

Nous sommes heureux de vous annoncer le grand retour du festival d'humour international Afrikiri qui se déroulera les 30 septembre et 1er octobre prochains à la Maison Théâtre à Montréal. Pour cette septième édition, préparez-vous pour une programmation riche avec des artistes phares de l'humour africain. Restez à l'affût! Une belle occasion pour découvrir et apprécier les talents africains d’ici et d’ailleurs! Billets en vente : http://www.afrikiri.com/billetterie/

today21/09/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%