play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Sri Lanka. Une marée humaine chasse le président et s’empare du palais

today11/07/2022

Background
share close

Le président du Sri Lanka a pris la fuite, samedi 9 juillet 2022, quelques minutes avant que le palais présidentiel ne soit envahi par des manifestants. Le pays fait face à une crise économique et politique depuis trois mois.

Retour en images sur cette journée qui a secoué Colombo, la capitale.

Une foule importante a pénétré dans le palais, à Colombo, chassant le président, samedi 9 juillet 2022.

Une véritable marée humaine a déferlé sur le Palais Présidentiel à Colombo, samedi 9 juillet 2022. Depuis plusieurs mois, la révolte couvait au Sri Lanka. Le pays de 22 millions d’habitants est frappé d’une crise politique et économique sans précédent, suscitant des violences dans le pays depuis le 31 mars dernier. Grèves, manifestations, démission du gouvernement ont ponctué ces trois derniers mois.

Samedi 9 juillet, les choses ont pris un tout autre tournant. Le président Gotabaya Rajapaksa a été contraint de quitter sa résidence quelques instants avant l’arrivée des manifestants. On voit sur cette vidéo d’un média sri lankais la foule qui inonde les rues de Colombo :

« Le président a été escorté en lieu sûr », a indiqué une source de la Défense à l’AFP« Il est toujours le président, il est protégé par une unité militaire », a ajouté cette source, selon laquelle les soldats gardant la résidence officielle ont tiré en l’air pour dissuader les manifestants d’approcher jusqu’à ce que Gotabaya Rajapaksa soit évacué.

 

La foule s’empare du palais présidentiel

Sur les images des chaînes de télévision locales, on aperçoit des centaines de manifestants escalader le palais présidentiel, un bâtiment datant de l’époque coloniale, situé en bord de mer et symbole du pouvoir au Sri Lanka.

Les manifestants cernent le palais présidentiel à Colombo, au Sri Lanka, samedi 9 juillet 2022. | AFP

Sur les réseaux sociaux, des images hallucinantes ont été diffusées où l’on voit la foule déambuler dans le palais, et même certains manifestants plonger dans la piscine ou s’allongeant d’un air amusé dans les chambres à coucher de la résidence.

Les manifestants à l’intérieur du palais présidentiel à Colombo, au Sri Lanka, samedi 9 juillet 2022.

Les forces de l’ordre ont tenté de disperser l’immense foule rassemblée dans le quartier administratif de la capitale.

Les manifestants sont dispersés par des gaz lacrymogènes aux abords du palais présidentiel, samedi 9 juillet 2022, au Sri Lanka. 

Le principal hôpital de Colombo a fait état de trois personnes blessées par balle et de 36 autres souffrant de difficultés respiratoires à cause des gaz lacrymogènes massivement employés.

Une crise économique sans précédent

Si la population a voulu s’en prendre à son président, c’est parce qu’elle le juge responsable de la crise économique. Depuis des mois, le Sri Lanka voit son inflation galoper et subit de graves pénuries de carburant. Les Nations unies estiment notamment qu’environ 80 % de la population saute des repas.

Les forces de l’ordre ont tenté de disperser les manifestants aux abords du palais présidentiel au Sri Lanka, samedi 9 juillet 2022. 

Cette crise, d’une ampleur sans précédent depuis l’indépendance du pays en 1948, est imputée à la pandémie de Covid-19 qui a privé cette île de 22 millions d’habitants des devises du secteur touristique et a été aggravée par une série de mauvaises décisions politiques, selon des économistes.

Le Premier ministre prêt à démissionner

Pour l’instant, personne ne sait où s’est réfugié le Président en fuite. Un convoi de véhicules d’allure officielle à l’aéroport international de Colombo a été aperçu, mais aucune confirmation concernant un éventuel départ du pays de Gotabaya Rajapaksa n’a été fournie. Plusieurs heures après son départ, le Premier ministre Ranil Wickremesinghe a affirmé qu’il était prêt à démissioner pour laisser la place à un gouvernement d’union nationale.

Source: Ouest France

Written by: C2D


Previous post

Actualités

42e Festival International de Jazz de Montréal. Malika Tirolien, de foi et de feu au dernier jour de ce rendez-vous

La Marie-Galantaise et désormais Montréalaise d’adoption a confirmé tout le bien que l’on pensait d’elle. Son show, revisité pour l’occasion, a fait la part belle aux textes dits et chantés adossés sur des arrangements ciselés. Seule ou en duo, il y a une magie Tirolien qui descend tout droit d'un héritage bonifié, il y a un art qui se perpétue de génération en génération. Pour les non-initiés, Malika Tirolien est […]

today10/07/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%