play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

L’un des défis en vigueur des femmes noires serait de devenir cadre supérieur dans la fonction publique.

today06/02/2024

Background
share close

La nomination de la première femme noire au poste de sous-ministre de la Justice et sous-procureure générale du Canada l’an dernier met en lumière le fait que les femmes noires sont peu nombreuses à accéder à des postes dans la haute fonction publique.

Il y a pratiquement un an que Shalene Curtis-Micallef a été nommée sous-ministre de la Justice et sous-procureure générale du Canada le 13 février 2023, après une carrière de près de 25 ans comme avocate au ministère de la Justice. Shalene a terminé ses études de droit à la faculté de droit Osgoode Hall et elle est très vite devenue membre du barreau de l’Ontario.

Au cours de sa carrière, elle a occupé divers postes à Justice Canada, notamment les rôles de sous-ministre adjoint du portefeuille des Services du droit fiscal, de sous-ministre adjoint du Secteur des politiques et de directrice exécutive et avocate générale principale des Services juridiques de la santé et du Service juridique de l’agriculture et de l’inspection des aliments.

Elle est la première femme noire à accéder à ce poste, pour son plus grand bonheur ; « Je prends cette responsabilité comme un privilège », confiait-elle.

Marjorie Michel est également une autre femme noire qui a récemment marqué l’histoire au Canada en devenant cheffe de cabinet adjointe du premier ministre Justin Trudeau.

En pensant à tout ce qu’elles souhaitent accomplir pour créer entre autres des environnements de travail inclusifs pour tous, Shalene Curtis-Micallef et Marjorie Michel n’oublient pas pour autant le chemin parcouru. Elles ont à certaines occasions vécu du racisme et de la discrimination.

Si ces deux femmes ont réussi à progresser en dépit des obstacles, un groupe allègue que des milliers de Noirs, particulièrement des femmes, ont vu leur progression bloquée dans la fonction publique au cours des 50 dernières années en raison du racisme systémique et de la discrimination.

Les Noirs occupent en moyenne 2 % de plusieurs cadres supérieurs dans la fonction publique.

ShaLENE Curtis-Micallef et Marjorie Michel sont fières d’avoir ouvert la voie. Ce qu’elles souhaitent pour la suite, c’est que d’autres femmes comme elles rejoignent leurs rangs.

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *