play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

les dossiers d’immigration canadienne où en est le gouvernement fédéral?

today21/11/2023

Background
share close

 

Le gouvernement fédéral traine à s’ajourner à la décision de demandes de résidence permanente au Canada et exige encore plus de patience de la part des demandeurs d’asile et des africains; un rapport a montré que le ministère Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) n’est pas arrivé à rattraper entièrement le retard accumulé durant la pandémie de Covid-19; l’ensemble des programmes de résidence permanente comportait d’importants arriérés de demandes en attente de traitement.

Le problème de délais touche tout particulièrement certaines catégories d’immigration et certaines régions du monde; les bureaux d’immigration en Afrique subsaharienne souffrent d’un manque chronique de ressources et croulent conséquemment sous les demandes en retard. Les réfugiés parrainés par le gouvernement en provenance de la somalie et de la république démocratique du Congo, courent aussi un risque plus grand de se retrouver dans la boite des retards que les réfugiés syriens.

Le portrait n’est pas entièrement négatif, puisque le gouvernement fédéral a tout de même réussi à améliorer ses délais de traitement pour les catégories d’immigrations : économiques et de regroupement familial. Selon la vérificatrice générale, les dossiers de demandeurs d’asile restent intouchés de 15 à 20 mois. Il est noté également que des problèmes de racisme à l’intérieur même de la bureaucratie canadienne.

Le ministre de l’immigration Marc Miller promet de permettre le dépôt des demandes d’asile en ligne bientôt, ce qui était une autre lacune recensée.

 

 

 

 

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *