play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Jeux olympiques à Montréal : 1976 l’année du boycott africain

today27/11/2023

Background
share close

Canada 1976, année pendant la quelle ont eu lieu les jeux olympiques à Montréal; ces jeux qui sont restés dans l’histoire du sport comme « l’année noire de Montréal »; avec le boycott de 22 nations.

Après les incidents du Mexique en 1968 et la tragédie de Munich, le mouvement olympique souhaitait que les Jeux de Montréal se déroulent sans incidents politiques. Cet espoir s’estompe rapidement alors que tous les pays africains, à l’exception de la Côte d’Ivoire et du Sénégal, résistent aux tractations diplomatiques et décident de retirer leurs délégations. Ce geste vise à contester la présence aux Jeux des athlètes de la Nouvelle-Zélande, qui avaient peu de temps auparavant sans y être autoriser avaient programmés une série de matchs de rugby en Afrique du Sud, pays dénoncé universellement et exclu des olympiques pour sa politique de ségrégation raciale.

Cette décision mène au départ d’une trentaine de pays et d’environ 700 athlètes. Certains d’entre eux, comme les coureurs à pied Filbert Bayi et John Akii-Bua, figuraient parmi les favoris pour remporter leurs épreuves respectives. Taïwan, par le biais du premier ministre canadien Pierre Elliot Trudeau refuse le droit de porter le nom de République de Chine, a également annoncé que ses athlètes ne participeraient pas aux compétitions.
Ce boycott marque une double innovation, d’une part car il fût le premier boycott de masse au cours des olympiades; et D’autre part pare qu’il ne visait pas le pays organisateur aux jeux mais plutôt un pays participant. Néanmoins, il permettra tout de même à Nadia Comaneci, gymnaste roumaine 14 ans à peine, à être reconnue pour sa prestation parfaite aux barres asymétriques; et fût récompensée de 5 médailles dont 3 en or.

21 sports, figuraient au programme des J.O de cette année-là, permettant aux femmes de participer pour la première fois aux compétitions d’aviron, basketball et de handball.

Danielle ADJAGBONI, TROC RADIO CANADA

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *