play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Immigration canadienne : l’attente est devenue un supplice pour les pays francophones.

today28/11/2023

Background
share close

Les demandes des permis de travail sont devenues deux fois plus longues pour les pays francophones par rapport aux pays anglophones. Cela peut prendre jusqu’à 20 semaines selon les données d’Immigration ,Refugiés et Citoyenneté Canadienne (IRCC).

*

Par ailleurs, pour les principaux pays d’origine d’immigrants francophones cela peut aller jusqu’à 4 à 8 mois contrairement aux pays anglophones qui prennent environ 3 mois. En revanche, ce traitement différent est le même pour la demande de permis de visiteur.

Ainsi, Cela pousse à croire qu’il existe un type de favoritisme en faveur de certains pays.

Par exemple, Karen Hogan souligne à cet effet qu’il existe un avantage pour certains pays et entreprises selon le pays de résidence, affirme-t-il. « Le résultat est clair, il y a des résultats différents selon la race ou la nationalité du candidat. L’endroit où se trouve la personne au moment où vous demandez la candidature détermine où la candidature sera envoyée », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse.

Written by: Brenda Nguene

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *