play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Affaires. Une étude de la Banque Scotia révèle les cinq grands défis bancaires des nouveaux arrivants au Canada

today27/07/2022

Background
share close

L’expérience vécue par les nouveaux arrivants illustre leur difficulté à avoir une position financière solide.

Alors que le Canada continue de se relever de la pandémie, l’immigration sera un élément clé de la reprise économique, puisqu’elle pourra contribuer à atténuer la pénurie de main-d’œuvre et à renforcer le tissu social et économique de nos collectivités.

La Banque Scotia a récemment mené une étude pour mieux comprendre la réalité des nouveaux arrivants au Canada. Des entrevues en profondeur ont donc été réalisées avec les nouveaux arrivants et les conseillers financiers qui les servent, afin d’en savoir plus sur les défis que leur pose leur nouvelle vie au Canada.

Cette étude a révélé que les nouveaux arrivants vivent souvent de l’inquiétude, qu’ils se sentent dépassés et qu’ils ont de la difficulté à s’y retrouver dans leurs finances et le système bancaire canadien.

Parmi les difficultés les plus courantes qu’ils éprouvent peu de temps après leur arrivée, mentionnons les loyers élevés, l’obtention des documents officiels et pièces d’identité, l’abonnement à un forfait de cellulaire, l’obtention d’une carte de crédit et la recherche d’emploi. L’étude révèle aussi que les nouveaux arrivants sont plus vulnérables à la fraude financière et qu’ils peuvent être la cible d’escroquerie en ligne et par téléphone, en raison de leur manque de connaissances sur le système financier et des différences culturelles.

On apprend également dans cette étude que les nouveaux arrivants se donnent un horizon à long terme pour leur réussite financière au Canada.

« La Banque Scotia veut aider les nouveaux arrivants à trouver leur place financière dès leur arrivée, parce que la réussite à long terme du Canada en dépend, explique Terri-Lee Weeks, vice-présidente à la direction, Clientèle de détail, Banque Scotia. Nous savons que les nouveaux arrivants choisissent souvent le Canada dans l’espoir d’avoir une meilleure qualité de vie et d’un meilleur avenir. Mais à leur arrivée, ils sont encore aux prises avec des difficultés qui peuvent avoir des conséquences à long terme sur leur vie et sur l’économie canadienne en général. Nous pouvons aider à supprimer ces obstacles en leur fournissant les bons conseils et notre expertise. »

L’étude indique que les principales motivations pour venir au Canada sont les suivantes : recherche d’une meilleure qualité de vie et d’un meilleur avenir, possibilités d’avoir une carrière florissante au Canada, réunification familiale. Le programme BonDébut de la Banque Scotia procure un soutien ciblé aux nouveaux arrivants, comme des virements de fonds internationaux sans frais illimités, un compte bancaire sans frais la première année pour les personnes admissibles et l’expertise de conseillers accueillants dans tout le pays.

Compte tenu des cinq grands défis que doivent relever les nouveaux arrivants pour partir du bon pied au Canada, voici les conseils généraux de la Banque Scotia pour favoriser leur réussite :

  1. Développez votre littératie financière
    Le système financier et le système bancaire du Canada sont très différents de ceux des autres pays. Avec une multitude d’abréviations et de nouveaux termes à apprendre, les nouveaux arrivants peuvent avoir de la difficulté à s’y retrouver dans un système qui leur semble compliqué. Les personnes interrogées dans l’étude ont indiqué que des explications concises et faciles à comprendre sur la terminologie bancaire canadienne sont un élément positif qui les aide à développer leur littératie financière au Canada. La page Web du programme BonDébut présente plusieurs articles pour vous aider à comprendre toutes les facettes du système bancaire canadien. Les conseillers de la Banque Scotia sont toujours là pour répondre à vos questions ou vous fournir des explications sur la terminologie bancaire, et ce, dans diverses langues.

  2. Comprenez le fonctionnement des produits de crédit et commencez à établir votre dossier de crédit
    Une source constante de frustration pour les nouveaux arrivants, ce sont les obstacles découlant de l’absence d’antécédents de crédit au Canada. Dans bien des cas, le processus pour obtenir une carte de crédit et établir la cote de crédit est long et lourd, puisque les travailleurs étrangers doivent souvent fournir un talon de paie pour que leur demande soit approuvée. Le programme BonDébut vous permet d’être admissible à votre première carte de crédit d’une limite pouvant atteindre 15 000 $, sans antécédents de crédit. Cette caractéristique du programme vous permet donc de commencer à constituer votre dossier de crédit au Canada.

  3. Obtenez l’accès aux services bancaires mobiles et en ligne
    Les nouveaux arrivants interrogés ont expliqué qu’ils ont besoin d’une aide supplémentaire pour savoir comment utiliser efficacement les outils bancaires (comme le site Web et l’application des services mobiles), comment faire des virements électroniques et comment utiliser les outils de placement en ligne. La Banque Scotia présente des conseils pour aider les nouveaux clients à se familiariser avec les services bancaires en ligne.

  4. Examinez les différentes cartes de crédit qui s’offrent à vous
    Un autre problème pour les nouveaux arrivants, c’est qu’ils ne sont pas admissibles aux cartes de crédit de prestige. Même s’ils ont des économies pouvant couvrir les dépenses qu’ils porteraient à leur carte, les documents exigés et leur statut d’immigrant font qu’ils sont souvent limités aux cartes de crédit de base dont la limite est moins élevée et insuffisante pour couvrir leurs dépenses initiales, surtout dans le cas des familles. La Banque Scotia propose tout un éventail de cartes de crédit aux nouveaux arrivants, et un conseiller de la Banque peut vous aider à faire le bon choix.

  5. Attention aux fraudes
    Les nouveaux arrivants cherchent souvent des façons de tirer un revenu, mais ils sont susceptibles d’être victimes de fraude. Il est important de savoir reconnaître les types d’escroquerie les plus courants, de ne pas tomber dans le piège et de les signaler. Les fraudeurs se font passer pour des représentants d’agences gouvernementales, de banques, de fournisseurs de services de communication ou d’autres entreprises, et incitent leurs victimes potentielles à fournir des renseignements personnels ou financiers qui pourront leur servir à commettre des crimes de nature financière. Les fraudes par courriel ou des faux prêts promettent un gain financier moyennant le paiement des certains frais, mais une fois ces frais payés, l’argent promis en retour n’est jamais versé.

À la Banque Scotia, l’investissement dans la collectivité est une priorité depuis plus de 180 ans. Par l’entremise de ScotiaINSPIRE, l’initiative d’investissement de 500 millions de dollars sur 10 ans pour améliorer la résilience économique des groupes défavorisés, la Banque Scotia soutient des organisations comme Passeport pour ma réussite, Afghan Women’s Organization, TalentLift Canada, Moulin Microcrédits et Jumpstart Refugee Talent qui ont toutes comme objectif d’aider les nouveaux arrivants à bien s’établir dans leur nouvelle vie et à atteindre leurs objectifs financiers. ScotiaINSPIRE a appuyé près de 200 organismes de bienfaisance et déployé 26 millions de dollars d’investissements dans diverses collectivités partout dans le monde durant sa première année et poursuit ses investissements dans des initiatives communautaires qui sont porteuses de changements.

Méthodologie

Les données proviennent de recherches quantitatives et qualitatives. Un sondage a été réalisé en ligne de décembre 2021 jusqu’au début de janvier 2022 auprès de 403 nouveaux arrivants qui sont au Canada depuis moins de 5 ans. Des entrevues individuelles ont aussi été réalisées avec des nouveaux arrivants, de la fin du mois de janvier 2022 jusqu’au début de février 2022, et des groupes de discussion ont été organisés avec des conseillers financiers qui servent des nouveaux arrivants en Ontario et en Colombie-Britannique.

À propos de la Banque Scotia

La Banque Scotia compte parmi les chefs de file du secteur bancaire dans les Amériques. Dans l’esprit de sa mission d’entreprise, « pour l’avenir de tous », elle contribue à la réussite de ses clients, de leur famille et de leur collectivité en offrant des conseils et une vaste gamme de produits et de services, dont des services bancaires aux particuliers, aux entreprises et aux sociétés, des services bancaires privés, d’investissement et de gestion de patrimoine ainsi que des services liés aux marchés des capitaux. Au 30 avril 2022, l’effectif de la Banque Scotia comptait plus de 90 000 employés et les actifs s’élevaient à environ 1 300 milliards de dollars.

Source : Scotiabank

Written by: Léo NSÉKÉ


Previous post

Arts et Culture

Musique. Djely Tapa sera de la 28e édition du Festival Mémoire & Racines

Du 27 au 31 juillet, près de 140 musiciens, chanteurs, danseurs et conteurs mettront le diable aux corps des spectateurs en plein cœur de villes de Joliette et Notre-Dame-des-Prairies ainsi que sur le site enchanteur du parc Saint-Jean-Bosco de Saint-Charles-Borromée. La Malienne Djely Tapa, descendante d’une lignée illustre de griots maliens, va s'exécuter avec en avant-plan,  le merveilleux joueur de kora, Zal Sissokho. Elle y interprétera un répertoire tout en […]

today27/07/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%