play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

41e assemblée session de l’OACI : le ministre des transports porte la voix du Cameroun au Canada

today16/10/2022

Background
share close

Jean Ernest Massena Ngallé Bibéhè a au cours de cette rencontre avec le Président du Conseil de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), du Secrétaire général, des ministres et des chefs de délégation des pays membres de cette prestigieuse organisation fait une déclaration au nom du gouvernement de la République du Cameroun. C’était le 1er octobre dernier.

« Monsieur le Président du Conseil, Monsieur le Secrétaire général, Mesdames et Messieurs les Ministres et Chefs de délégation,
Mesdames et Messieurs les délégués, Mesdames et Messieurs en vos grades et qualités,

Au nom du Gouvernement de la République du Cameroun et de Son Président, Son Excellence Paul Biya, je voudrais présenter mes sincères remerciements au gouvernement canadien ainsi qu’au Secrétariat Général de l’OACI pour l’hospitalité réservée à la délégation que je conduis à ces assises.

Comme Ministre des Transports et en cette occasion solennelle, je voudrais féliciter chaleureusement la Présidente de cette 41e session pour sa brillante élection et souhaiter qu’ensemble, nous parvenions, à des résolutions fructueuses pour l’avenir de l’aviation civile.

Monsieur le Président, Distingués délégués, Mesdames et Messieurs, l’industrie de l’aviation a été profondément perturbée, depuis 2020, par la pandémie à COVID-19. Malgré les difficultés traversées, notre secteur est resté résilient et a joué un rôle essentiel dans le maintien de la chaîne logistique.

En termes de perspectives, le Cameroun ambitionne de disposer d’un transport aérien moderne, compétitif et durable, au service du développement économique et social du pays. Cela se traduit par l’inscription du développement de l’aviation civile parmi les stratégies pour la croissance, notamment à travers la modernisation de ses infrastructures et les investissements dans les domaines de la sécurité, de la sûreté, de la facilitation et de l’environnement.

Dans le cadre de l’amélioration continue de la sécurité et de la sûreté, l’État Camerounais poursuit son programme de mise aux normes et de modernisation des infrastructures aéroportuaires. Les efforts consentis à ce jour ont conduit à la remise du certificat de classe A à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen. L’expérience acquise dans le processus de certification de cet aéroport sera capitalisée sur les autres plateformes.

En matière de sûreté et de facilitation, le Cameroun a adhéré au Répertoire de Clé Publique OACI en juin 2022, ce qui lui permet d’accéder aux données des voyageurs et de faciliter les procédures des postes aux frontières dans les aéroports.

Concernant la protection de l’environnement, le Cameroun prend note des conclusions de la Réunion de haut niveau sur la faisabilité d’un objectif ambitieux à long terme concernant la réduction des émissions de CO2 de l’aviation internationale, et insiste sur la nécessité de tenir compte de la situation particulière de chaque État, notamment son potentiel de développement de l’aviation, pour contribuer à l’objectif de réduction à zéro des émissions nettes de carbone d’ici à 2050.

Pour terminer, l’atteinte de tous les objectifs opérationnels précédemment évoqués ne saurait se faire sans la disponibilité de ressources humaines compétentes et en nombre suffisant dans les différents métiers de l’aviation. C’est pourquoi le développement des compétences est un pilier important de la stratégie de développement du transport aérien. L’École de Formation de la Cameroon Civil Aviation Authority, Membre du Réseau Trainer Plus, participe ainsi aux efforts régionaux de mise à niveau des compétences des personnels de l’aviation civile.

Distingués délégués, Mesdames et Messieurs, en sollicitant le précieux appui de tous les États membres, je souhaite le plein succès à cette 41e session de l’Assemblée de l’OACI. Puisse-t-elle apporter des avancées significatives dans le domaine de l’aviation civile. Je vous remercie pour votre bien aimable attention. »

Raphael Mforlem Troc Radio Canada

Written by: Raphael Nforlem


Previous post

Opinions

Non délivrance des CNI au Cameroun, l’opinion d’Arlette Framboise Doumbe Ding

Remettez les CNI des Camerounais. On ne peut pas m'expliquer qu'on ne puisse pas établir les CNI alors que dans le même temps les passeports sont désormais établis avec une vitesse record. Au fait pour quelle raison valable la délivrance des CNI traîne au Cameroun ? Pourquoi, après avoir constitué le dossier, doit-on attendre 1 an, 2 ans ou 3 ans pour obtenir sa CNI à l'heure des NTIC ? […]

today15/10/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%