play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Arts et Culture

Centre culturel afro-canadien : un espace dédié à l’exposition de la créativité des afro descendants

today09/11/2022

Background
share close

Pour sa première exposition : ‘‘Âmes spéculaires : rencontre des générations’’, cet espace culturel reçoit des œuvres abstraites des artistes d’origine canado-haïtienne jusqu’au 18 novembre 2022.

Représenter les multiples visages du patrimoine culturel de la communauté afro descendante de Montréal, c’est l’objectif visé par le Centre culturel afro-canadien de Montréal (Ccam). Selon Martine Fourcand : « Pendant très longtemps, on nous a enfermés dans une vision très folklorisante de l’art dans laquelle il y avait beaucoup de couleurs, c’était distrayant et joli », chose que déplore la peintre, poète et scénographe.

Dans l’optique de briser ce mythe, Martine Fourcand fait savoir qu’aujourd’hui, les peintres, poètes et scénographes afro descendants proposent des œuvres plus jolies et veulent explorer davantage l’art. L’objectif, c’est de permettre au public de voir les afro descendants pour ce qu’ils sont : avant tout des artistes.»

En mettant sur pied ce centre culturel, l’idée est de créer des œuvres qui vont faire partie des spectateurs et par la même occasion, ces derniers vont en apprendre sur la complexité de ce que c’est de vivre dans un monde de Noirs et de Blancs.

Aussi, cette initiative vise à réunir des artistes dans le cadre d’une exposition. Pour Martine Fourcand l’une des organisatrices, « il est question de poser les bases pour permettre aux artistes de se nourrir mutuellement à long terme. Ce n’est pas dans un esprit de compétition, d’affrontement, mais dans l’idée de construire ensemble ».

Quant à Manuel Mathieu son collaborateur, il partage également ce souci du collectif que le nouveau Ccam vise à incarner. « C’est important d’avoir un espace où l’on peut se voir, réfléchir et créer ensemble. Le centre va être un endroit comme ça et il risque de changer la face de Montréal à jamais ».

Le Centre culturel afro canadien de Montréal s’est donné comme objectif de mettre en lumière le patrimoine culturel de la communauté afro descendante de Montréal, dans sa beauté et sa diversité. Surtout que le patrimoine culturel des communautés noires fait partie du patrimoine culturel des Québécois et des Canadiens, explique Allen Alexandre, fondateur et directeur du CCAM, qui indique que 1 personne sur 10 est afro descendante à Montréal.

Allen Alexandre, fondateur et directeur du CCAM

« Nous voulons permettre à la population afro descendante de s’exprimer authentiquement tout en permettant aux Montréalais, Québécois, Canadiens, et même aux internationaux de venir partager la beauté de ce qu’on a à offrir. Le programme se veut donc inclusif, par son côté rassembleur, mais aussi par sa volonté de représenter la communauté noire dans toute sa diversité peu importe son genre, son orientation sexuelle ou son appartenance ethnoculturelle. La communauté noire est anglophone, francophone, caribéenne, africaine… », souligne, la présidente du Conseil d’administration du , Patricia Fourcand.

Pour ce qui est de la communauté LGBTQ2, il est important que ses membres se sentent à l’aise, car ils souffrent de discrimination à deux niveaux : ils souffrent de racisme anti-noir dans la communauté générale et de difficultés de faire accepter leur réalité LGBTQ2 dans leur communauté, ajoute-t-elle.

Patricia Fourcand, Présidente du Conseil d’administration du CCAM

En outre, le CCAM compte proposer des activités de diffusion et de promotion du patrimoine culturel des communautés noires, comme des expositions ou des conférences. Il souhaite également donner des moyens aux artistes sous forme de bourses ou d’accès à des studios de création, pour créer, mais aussi pour enregistrer, à un coût abordable, pour que les jeunes Montréalais sachent qu’ils ont un avenir dans la culture québécoise et qu’on veut de leur talent, dit Patricia Fourcand.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem


Previous post

À la Une

Parti libéral du Québec : Dominique Anglade jette l’éponge

Assez contestée ces dernières semaines, Dominique Anglade a annoncé sa démission au poste de cheffe du parti le 7 novembre 2022 lors d’ un point de presse à Montréal. « Me voici devant vous pour fermer un chapitre de ma vie. Depuis sept ans, j’ai eu le privilège de servir les citoyens de Saint-Henri–Sainte-Anne » ; « notre parti est confronté à de nombreux défis, dont un devoir de reconnexion […]

today08/11/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%