play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Violences. Une diplomate sénégalaise battue par la police canadienne, Dakar réagit !

today07/08/2022

Background
share close

L’évènement malheureux s’est produit en début semaine à Ottawa où une diplomate en service à l’ambassade sénégalaise a été battue par la police à son domicile lors d’une perquisition. La démarche agressive des policiers a irrité le pays d’origine de la ‘’victime’’. Le Sénégal a rendu publique l’affaire en réagissant par un communiqué de presse.   

 

L’État sénégalais explique que la diplomate a été « menottée et sauvagement tabassée, au point d’avoir du mal à respirer, ce qui a conduit à son évacuation par ambulance à l’hôpital ». Il poursuit en disant qu’elle a subi une « violence physique et morale humiliante devant témoins et en présence de ses enfants mineurs ».  

 

La version canadienne est tout autre. Le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) où l’incident s’est produit mardi indique que ses agents ont fait leur travail en arrêtant et maitrisant une personne qui s’est plutôt montrée violente envers eux.  Elle aurait frappé au visage une policière et mordu un autre.

Le nom de la diplomate et l’emplacement de sa maison n’ont pas été communiqués par le ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur. Cependant, le gouvernement sénégalais demande qu’une enquête soit ouverte pour sanctionner les auteurs de cet incident. Il rajoute que cette arrestation viole ouvertement la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques. La chargée d’affaires de l’ambassade du Canada à Dakar a été convoqué par les autorités à cet effet.

Ce qui s’est passé est tout simplement inacceptable, commente le ministère canadien des affaires étrangères. ‘’Nous travaillons assidûment avec les différents paliers de gouvernement concernés et attendons une enquête approfondie.’’ 

C’est le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) qui a été mandaté pour mener les enquêtes, précise le ministère de la Sécurité publique du Québec.

La Rédaction 

Written by: Maimouna SOW


Previous post

À la Une

Fusillade à Montréal : Un Camerounais âgé de 18 ans perd la vie

Plusieurs échanges de coups de feu ont eu lieu dans le sud-ouest de Montréal le jeudi 28 juillet 2022 entre 23 h et 2 h du matin. Entre ces heures, trois fusillades ont notamment tué un jeune homme et  blesser gravement trois. Joint par téléphone, des policiers sont arrivés au quartier Pointe-Saint-Charles pour constater les faits. En effet, à l’angle de l’avenue Ash et de la rue Dick-Irvin, deux jeunes […]

today05/08/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%