play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Actualités

Victimes de guerre: 14 déplacés internes du Noso retrouvent le chemin de l’école

today14/11/2023

Background
share close

Venus pour la plupart du nord-ouest et sud- ouest du Cameroun, 14 enfants vivant à Bonabomè dans l’arrondissement de Douala 4 e , ont été scolarisés après quelques années passées à la maison. Émotion , bonne humeur au rendez-vous

 » Je ne savais pas que cette année je pouvais aller à l’école. J’étais tellement émue lorsque mes parents m’ont dit qu’un bienfaiteur a payé ma scolarité » déclare covenant Ateh, élève en classe de 3e, série industrie d’habillement à l’école excellence de Bonabomè

C’est presque les yeux plein de larme que cette élève nous raconte sa joie de renouer avec le domaine scolaire.

Partie de batibo son village d’origine il y a 3 ans, la jeune fille âgée de 14 ans, n’a plus connu la chaleur estudiantine. Pour cause, la crise dite anglophone pousse sa famille à fuir le village pour la ville de Douala , à la recherche d’une vie paisible. Abandonnant champ, patrimoine. Pas facile de trouver un travail stable pour combler les besoins familiaux.

Abanda success , élève en classe de 3e , a lui aussi bénéficié de la scolarisation.  » Cette année, je comptais vendre le bois avec mon père. Honnêtement, l’espoir de retourner à l’école était perdu. Heureusement, j’ai été choisi parmi les bénéficiaires  » déclare -t-il avec un sourire de soulagement.

Près de 14 enfants déplacés internes , âgés entre 4 et 14 ans ont vu leurs frais de scolarités payés dans les écoles primaires : Excellence, Break through et Fountain de Bonabomè depuis le lancement de l’opération rentrée scolaire . Une initiative de Éric Kouamo, promoteur du groupe les bénévoles « opération je partage mon pain avec les déplacés internes.

Tenue à l’aube de la reprise des cours,
« L’opération rentrée scolaire consiste à aider les orphelins à jouir du droit élémentaire à l’éducation ‘, a expliqué Éric Kouamo. À travers ladite opération les bienfaiteurs ont assuré leur parrainage en versant les frais de scolarité compris entre 41000 et 100.000 F directement dans les caisses des écoles des enfants respectivement. Une oeuvre qui reste dans le registre des activités des bénévoles. » L’opération rentrée scolaire se tiendra chaque année scolaire, afin de donner la possibilité aux déplacés internes de renouer avec l’école », rassure le promoteur du groupe des bénévoles.

Depuis l’année 2023, Éric Kouamo et son équipe de bénévoles reçoivent les dons et les distribuent aux déplacés internes. Vêtements, fournitures scolaires , produits d’hygiène et agroalimentaire.

Précisons qu’en Août, près de 100 familles ont reçu des dons constitués de riz, pâtes alimentaires , huile raffinées, sardines. » Nous souffrons tellement dans ce quartier. Ce n’est pas facile d’avoir de quoi manger. Je remercie beaucoup papa Eric Kouamo pour ce grand geste de coeur », déclare Jocelyne okou, déplacée interne depuis 4 ans.
Bien plus , près de 15 enfants déplacés internes ont reçu des fournitures scolaires, vêtements, chaussures nécessaires pour aller à l’école.
 » À travers cette opération, nous avons voulons ainsi contribuer à l’épanouissement de l’élève ‘, explique Amélie Dita, coordinatrice générale des bénévoles.

 

AD

Written by: C2D

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *