play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Actualités

Santé. La GRC demande le rejet d’une poursuite intentée par un médecin accusé d’avoir enfreint les règles de la COVID-19

today01/08/2022

Background
share close

L’affaire concerne un voyage au Québec

Ngola, un médecin de famille congolais qui travaillait également au service des urgences de l’hôpital de Campbellton, a été  accusé d’avoir enfreint  la Loi sur les mesures d’urgence de la province pour ne pas s’être isolé après son retour d’un voyage d’une nuit au Québec à la mi-mai 2020.

L’  accusation a ensuite été abandonnée  parce que la Couronne a déclaré qu’il n’y avait aucune probabilité raisonnable de condamnation.

Ngola a traversé la frontière vers Montréal vers le 13 mai 2020 pour récupérer sa fille de quatre ans, car sa mère a dû se rendre en Afrique pour des funérailles, a-t-il déclaré. Il a également fait une escale à Trois-Rivières, a-t-il confirmé plus tard, et a par la suite été testé positif au COVID-19.

Le Dr Jean-Robert Ngola

Lors d’une conférence de presse le 27 mai 2020, le premier ministre Blaine Higgs a imputé ce qui était alors un groupe de cas de COVID-19 dans la région de Campbellton et une résurgence du coronavirus dans la province à un « individu irresponsable » qui est retourné travailler à l’hôpital et les patients traités pendant deux semaines.

 

Higgs n’a jamais fait référence à Ngola par son nom, mais a déclaré qu’un professionnel de la santé dans la cinquantaine s’était rendu au Québec pour des raisons personnelles, « n’a pas été clair sur les raisons de son voyage à son retour au Nouveau-Brunswick et qu’il ne s’est donc pas isolé ».

Le lendemain, Higgs a déclaré que l’enquête sur Ngola avait été confiée à la GRC, bien que des documents judiciaires aient révélé plus tard que la police n’avait pas encore reçu de plainte officielle.

La GRC a abandonné son enquête criminelle en août 2020, mais a choisi d’accuser Ngola d’avoir enfreint la loi provinciale sur les mesures d’urgence, qui est passible d’une amende de 240 $ à 10 200 $.

Dans sa déclaration modifiée, Ngola accuse la GRC de :

  • Faute dans la fonction publique.
  • Négligence / enquête négligente . _ _
  • Diffamation.
  • Poursuites abusives.
  • Violer la Charte canadienne des droits et libertés.

L’épidémie de Campbellton a vu un total de 41 personnes infectées. Deux d’entre eux, qui étaient octogénaires, sont décédés, dont le  premier décès lié au COVID-19 dans la province .

Ngola pratique maintenant au Québec.

Source: CBC

Written by: C2D


Previous post

Sports

Sport. Les athlètes de l’île participeront aux Jeux du Commonwealth de Birmingham en 2022

Les Jeux du Commonwealth commencent aujourd'hui et se poursuivent jusqu'au 8 août à Birmingham et dans les environs, au Royaume-Uni Pamphinette Buisa au Starlight Stadium en avril 2022. DARREN STONE   La joueuse de rugby Pamphinette Buisa fait partie des plus de 50 athlètes insulaires ou insulaires parmi les 276 athlètes de l'équipe canadienne qui participent aux Jeux du Commonwealth de 2022, dont la cérémonie d'ouverture a lieu ce soir […]

today01/08/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%