play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Rendez-vous de la Francophonie : Eddy King joue la carte de la séduction

today04/03/2023

Background
share close

Rendez-vous de la Francophonie : Eddy King joue la carte de la séduction

Le québécois pense que la langue française est la langue de l’amour, voilà pourquoi, il invite les francophones à séduire les francophiles du Canada à l’occasion du 25e ‘’Rendez-vous de la Francophonie’’ (RVF).

Eddy King, l’humoriste québécois, est porte-parole des 25es Rendez-vous de la Francophonie (RVF) qui a pour objectif de mettre en valeur le français dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada durant le mois de mars. Ceci grâce à des activités organisées en ligne comme en présentiel. Et c’est avec la Fransaskoise Alexis Normand, qu’il va rendre cette édition de la RVF un événement inoubliable.

Pour Eddy King « Les RVF, ce n’est pas que pour les francophones ; c’est aussi pour les francophiles, rappelle Eddy King. Et aussi pour créer d’autres francophiles, d’autres gens qui vont tomber en amour avec la langue française. Et ça, c’est un truc qui nous manque beaucoup au Québec. Les lois qu’on a en ce moment, elles sont importantes pour protéger la langue, mais on oublie qu’il faut aussi séduire les gens avec la langue française », renseigne-t-il.

L’humoriste a lancé les festivités mercredi dernier à 19 h, à l’occasion d’un Gala de la tournée pancanadienne de Juste pour rire, qui met de l’avant des humoristes d’un peu partout au pays.

Le spectacle de mercredi, à Ottawa, a proposé des numéros de Mario Jean, de Jessica Chartrand, de Luc Leblanc et de Rachelle Elie. Il a été diffusé gratuitement sur le site web de l’événement (Nouvelle fenêtre).

Entre commémorations et luttes

Eddy King, qui participe aux RVF depuis plusieurs années, souligne que l’événement lui a fait découvrir la combativité des nombreuses communautés francophones au pays, ainsi que la richesse de leur culture.

Ce qui est merveilleux, c’est que les RVF m’ont permis de rencontrer les différentes communautés francophones à travers le pays, et il y a des communautés que je ne connaissais pas du tout, qui ont vraiment toutes une identité propre à elles.

Au Québec, on a des défis avec la langue française, mais ce que j’ai vu là-bas, ça n’a rien à voir, affirme-t-il. Il raconte notamment qu’il a rencontré un jeune homme qui a obtenu son diplôme de l’école secondaire en étant le seul étudiant de sa promotion.

« Il y a beaucoup de gens qui luttent pour garder la langue française vivante dans les petites communautés canadiennes. », confie-t-il dans une citation.

L’humoriste souligne aussi l’apport de l’immigration africaine et le fait que l’Afrique est le continent souvent oublié, selon lui. Il a également souligné la vitalité dont font montre les communautés francophones en milieu minoritaire.

D’après Eddy King sans l’Afrique, il n’y a plus de francophonie dans le monde. Ça, c’est clair et net.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *