play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Québec met en place des mesures pour éviter les hôpitaux psychiatriques

today06/11/2023

Background
share close

MONTRÉAL – Afin d’éviter des expériences qui peuvent parfois perturber certains patients dont l’état ne nécessite pas de séjourner dans un hôpital psychiatrique, Québec annonce la mise en place d’un système pour prévenir et éviter ces hôpitaux. Le ministre des Services à la personne, Lionel Carmant, s’est rendu lundi à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas à Montréal pour annoncer la mise en œuvre des « trois actions des six axes du Plan d’action interministériel en santé mentale 2022-2026 ».

Les six axes de cette stratégie sont liés à la prévention et au choix d’éviter les hôpitaux psychiatriques. Le document souligne que pour de nombreux patients, il s’agit d’une « expérience désagréable, humiliante et inhibante, si elle se prolonge dans le temps, leur autodétermination, leur indépendance et leur processus de rétablissement ». Nous recommandons donc des méthodes similaires à celles qualifiées de « prometteuses », permettant de prévenir ou de réduire la durée d’hospitalisation. « Plus nous pourrons les suivre dans leur environnement, mieux ce sera », a déclaré le ministre Carmant. C’est la direction que veut prendre le gouvernement.  » La première des trois étapes décrites dans le plan du programme impliquait la création d’équipes spécialisées d’aide d’urgence et de santé mentale communautaire. Ce groupe a la capacité d’admettre et de soutenir les patients présentant des complications et ceux qui sont sortis des urgences.

8,1 M$ pour renforcer les services offerts aux jeunes en difficulté - Le  Journal L'Horizon

Le ministre a expliqué : « Ce dont nous avons réellement besoin, ce sont des admissions d’urgence en santé mentale qui soient spécifiques à la santé mentale. » Avec une admission spécifique, un diagnostic qui n’est pas posé par un médecin urgentiste, mais par une équipe dédiée – et un suivi de proximité – on s’assure qu’il sera bon et on évite des pertes d’emploi.   » Lionel Carmant souhaite que le système soit implanté dans tout le Québec d’ici 18 mois. La deuxième proposition concerne la mise en œuvre du « Projet d’Information de l’Unité d’Intervention Psychiatrique (UIBP) ». Cela inclut l’admission des patients pour une courte période en cas de problème. Concrètement, l’Institut Douglas dispose de 12 lits réservés à la prise en charge des patients dans un délai de 48 à 72 heures « pour régler le problème et les inciter à rentrer chez eux », a-t-il expliqué.

En soutien aux propos du ministre, le Dr. Amine Saadi, directeur du programme de santé mentale et dépendances au CIUSSS de l’Ouest-de-l ‘Île-de-Montréal, a évoqué la philosophie de l’implication auprès de l’environnement du patient. «Le plus tôt qu’il revient dans son milieu social naturel, le mieux c’est pour son processus de rétablissement», a-t-il réitéré. «D’autre part, c’est sûr que ça met moins de pression sur nos urgences, sur nos unités de soins, et on peut avoir aussi des congés précoces vers l’hospitalisation à domicile», a poursuivi le Dr Saadi. C’est exactement ce que suggère la troisième mesure, à savoir assurer des « soins intensifs minimaux à domicile (TIBD) » grâce à la participation des accompagnants du patient. Nous veillons à ce que le patient reçoive le même service, mais à domicile.

Depuis le mois dernier, l’Institut Douglas offre aux patients toutes ces options auxquelles ils ont accès. Pour cette période, nous prenons en charge des personnes souffrant de troubles de l’humeur, de troubles anxieux ou de troubles mentaux. Outre le CIUSSS de l’Ouest-de-l ‘Île-de-Montréal, dont l’entreprise fait partie, le CIUSSS du Centre-Sud-de-l ‘Île-de-Montréal est la seule autre région. à tous ces services. Cinq autres provinces ont commencé à déployer ces trois systèmes à leur propre rythme. Il s’agit du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l ‘Île-de-Montréal, du CIUSSS de la Capitale-Nationale, du CIUSSS

de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, du CISSS de Laval et du CISSS. de l’Ouatais.

Written by: C2D

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *