play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Pénurie de main d’œuvre: Des enseignants non légalement qualifiés recherchés

today31/08/2023

Background
share close

En réponse à la pénurie de personnel, le Centre de services scolaires de la première série recrute des enseignants de maternelle, primaire et secondaire non qualifiés légalement.

En juillet, un appel à contrats et remplacements pour l’année suivante a été annoncé. Les tâches des enseignants non titulaires d’une licence consistent à planifier, préparer et dispenser des cours, à mettre en place des situations d’apprentissage diverses et adaptatives et à effectuer des évaluations.

Les candidats doivent détenir un baccalauréat dans un domaine lié au sujet et une expérience dans le mentorat, le mentorat et la formation de jeunes. 10 postes sont disponibles. Ce sont des emplois syndiqués et, comme les éducateurs et les enseignants qualifiés, ils peuvent rapporter entre 46 000 $ et 92 000 $ par an.

La rentrée approche et l’école se prépare à accueillir les élèves. Mais cette année, le réseau québécois de l’éducation risque encore de manquer de main-d’œuvre. Geneviève Sirois, professeure à l’Université TELUQ, estime que les centres de services scolaires n’ont d’autre choix que de combler les postes vacants qui ne peuvent être pourvus par des enseignants légalement qualifiés. « C’est un peu normal de voir les centres de services scolaires préparer et reconstituer les effectifs parce que d’ici septembre, c’est une réalité que les écoles n’auront plus d’enseignants légalement qualifiés pour répondre à leurs besoins.

Parce qu’on se connaît très bien », a déclaré Geneviève Sirois en entrevue avec Première. laine ». En 2020-2021, la province comptait près de 30 000 enseignants sans qualification légale, soit le quart de la main-d’œuvre, selon des données publiées en mai dernier par la Cour des comptes du Québec.

Written by: C2D

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *