play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Les Ougandais à Ottawa accueillent les nouveaux arrivants

today21/12/2023

Background
share close

Samedi 4 novembre dernier, l’Association ougandaise d’Ottawa accueilli de nouveaux Ougandais à Ottawa lors d’une réception « Meet and Greet » au 255 Bay Street à Ottawa ; avec un message fort de tendre la main en cas de besoin.

Les différents conférenciers du Centre communautaire Sommerset West et du Conseil scolaire catholique d’Ottawa ont donné des conférences et distribué des dépliants d’information sur les services disponibles auxquels les nouveaux arrivants pouvaient accéder librement.

Le pasteur Joseph Kirya, du River Jordan Ministries, qui dirige également Stepstone House « qui est un asile de transition pour les demandeurs du statut de réfugié et les nouveaux arrivants » a appelé les anciens membres à ouvrir leurs maisons et à accueillir au moins un des nouveaux membres. « Si vous avez un garage vide et que vous pouvez le partager avec quelqu’un ». « S’il vous plaît, contactez-moi, je vous recommanderai quelqu’un que vous pourrez accueillir chez vous », a déclaré le pasteur Kirya en promettant d’accueillir bientôt au moins 16 nouveaux arrivants. Le pasteur Kirya a joué un rôle déterminant en logeant les immigrants grâce à sa Stepstone House.

Ottawa, la capitale canadienne, est un nouveau foyer pour des centaines de nouveaux Ougandais hébergés dans différents refuges pour sans-abri.

Le président de l’Association ougandaise d’Ottawa, David Kajoba, a souligné qu’ils n’étaient pas parfaits dans l’association, mais qu’ils existent pour servir. « Faites appel à nos services, nous avons peut-être des problèmes de confiance, mais aidez-nous à rester honnêtes », a déclaré M. Kajoba aux arrivants qui lui demandaient des recommandations.

 

Il les a également exhortés à perfectionner leurs compétences en entreprenant du travail bénévole pour les aider à acquérir l’expérience de travail canadienne nécessaire pour pouvoir être recommandés.

En regardant les visages désespérés des nouveaux arrivants, M. Kajoba a ajouté que les deux premières années de séjour à Ottawa sont très pénibles pour un avenir meilleur et les invite à rester concentrés sur les objectifs qu’ils se sont fixés sans oublier de s’améliorer sur le plan académique.

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *