play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Les jeunes sont épuisés d’attendre une loi contre les abus sexuels en milieu scolaire.

today29/11/2023

Background
share close

Les jeunes en ont assez d’attendre et souhaitent que le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, accepte d’aller de l’avant rapidement avec la loi sur la violence en milieu scolaire.

 photo: Adil Boukind Le Devoir «Du préscolaire jusqu’à l’université, on devrait avoir cette loi-cadre pour s’assurer de protéger nos jeunes dans les écoles», a affirmé la députée libérale Marwah Rizqy, présente lors de l’événement.

 

En conférence de presse à Montréal dimanche, le groupe << Le collectif la voix des jeunes>> a demandé au ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, et au premier ministre, François Legault, de critiquer «le manque de gouvernement dans ce domaine».

C’est ainsi que, Kenza Chahidi membre du collectif  explique que le retard dans l’adoption d’une telle loi « contribue à promouvoir une culture du silence, donnant aux auteurs [de violences] la possibilité de commettre l’acte en toute impunité et privant les survivants du soutien qu’ils méritent.

elle a publiquement demandé à rencontrer François Legault « pour mettre fin à ce conflit, car la jeunesse mérite mieux ». Selon eux, la seule façon d’apporter des changements significatifs au réseau scolaire sera d’édicter une loi dédiée à cela, telle qu’approuvée en 2017 pour les collèges et universités.

<<De la maternelle à l’université, nous devons avoir ce système en place pour garantir que nos jeunes soient protégés à l’école>>, a déclaré la députée libérale et porte-parole de l’opposition gouvernementale à l’éducation et à l’éducation, Mme Marwah Rizqy.

En revanche, le ministre Drainville a lancé, en mars, une « enquête générale » sur cette affaire, en raison des nombreux incidents de violence survenus au cours des derniers mois dans de nombreux lieux d’éducation et de travail social signalés.

Written by: Brenda Nguene

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *