play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

les Coroners appelle à des mesures renforcées pour prévenir la noyade chez les nouveaux arrivants.

today12/03/2024

Background
share close

La tragique disparition de la jeune béninoise Marielle Christelle Kouassi, une étudiante de l’université Laval, âgée alors de 22 ans au moment du drame, venait d’arriver à Québec pour poursuivre ses études. Elle décède le 29 mai 2022 après une chute accidentelle dans la rivière Saint-Charles à Québec. Elle a ravivé un appel urgent à une sensibilisation accrue sur les dangers de la noyade au sein des communautés issues de l’immigration.

Dans son rapport, la coroner Sarah-Amélie Mercure souligne l’importance pour la Société de sauvetage du Québec d’intensifier ses efforts de prévention, notamment envers les nouveaux arrivants peu familiers avec les mesures de sécurité aquatique. Raynald Hawkins, directeur général de l’organisme, reconnaît les défis posés par l’afflux continu d’immigrants et insiste sur la nécessité d’éduquer sur les risques liés à la baignade, particulièrement en eaux vives.

Pour répondre à cette problématique, des initiatives telles que la mise en place de panneaux de signalisation universels par la Ville de Québec sont envisagées, en plus de collaborations avec les milieux scolaires pour intégrer des messages préventifs dans les formations en francisation. De même, des efforts seront déployés pour faciliter la participation des communautés immigrantes aux activités de la société de la rivière Saint-Charles.

Le coroner Mercure recommande également des aménagements et des mesures de sécurité additionnelles dans les espaces bordant la rivière Saint-Charles, afin de limiter les risques de noyades accidentelles lors d’activités non aquatiques. Cette tragédie met en lumière l’importance cruciale d’une sensibilisation accrue et de mesures de prévention efficaces pour assurer la sécurité de tous, en particulier des nouveaux arrivants qui peuvent être moins familiers avec les dangers aquatiques.

La perte de Marielle Christelle Kouassi et de Kevin Timneu Fezeu, l’étudiant d’origine camerounaise, mort en tentant de la sauver, est une terrible illustration des conséquences dramatiques de la méconnaissance des risques aquatiques.

Leur histoire tragique nous rappelle l’impérieuse nécessité de prendre des mesures concrètes pour éviter de telles tragédies à l’avenir et pour que chacun puisse profiter de l’eau en toute sécurité et sérénité.

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *