play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Le service de police de la ville de Montréal estime que la loi ne suffira pas pour interdire le profilage racial.

today14/12/2023

Background
share close

 

Le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) indique qu’une loi ne suffira pas pour mettre fin au profilage racial par les corps policiers.

En commission parlementaire pour le projet de loi 14 il y a quelques mois, le SPVM avait énoncé « les lignes directrices » pour l’encadrement des interpellations policières aléatoires, par le ministre de la sécurité publique.

Le syndicat des policiers de la ville de Montréal a pour sa part mis en garde le ministre François Bonnerdel contre l’encadrement trop strict qui compromettrait la sécurité de la population.

En Commission parlementaire, la députée libérale Jennifer Maccarone a voulu savoir si le projet de loi déposé par le ministre Bonnardel allait aider le SPVM à mettre fin au profilage racial.

Yves Francoeur, président de la Fraternité en commission parlementaire, a quant à lui mis en garde le ministre Bonnardel concernant les éventuelles lignes directrices, et estime que ce type d’interpellation aléatoire est nécessaire pour lutter contre les gangs de rue.

Les policiers doivent faire leur travail et c’est ce que 90 % de la population demande pour vivre en sécurité, les citoyens demandent des policiers actifs et proactifs, a insisté M. Francoeur.

À l’issue d’une preuve démontrant que les personnes noires ont, au moins, deux fois plus de chances de se faire interpeller que les personnes blanches, le juge Michel Yergeau a conclu que le profilage racial existe bel et bien et que c’était une réalité qui pèse de tout son poids sur les collectivités noires.

Le profilage racial lors des interpellations policières est souligné de façon récurrente. Il rejaillit sur la confiance des citoyens à l’égard des corps policiers. Les liens existants entre violence policière et racisme sont l’autre enjeu soulevé avec insistance dans le domaine de la sécurité publique.

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *