play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Le Premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, n’a toujours pas répondu au rapport sur le racisme systémique publié il y a plus d’un an.

today11/01/2024

Background
share close

Le gouvernement conservateur de Blaine Higgs n’a toujours pas annoncé s’il comptait répondre positivement ou non aux 86 recommandations de la commissaire Manju Varma, qui a présenté son rapport le 16 décembre 2022 sur le racisme systémique.

La ministre responsable de l’Immigration au sein du gouvernement Higgs, Arlene Dunn, assure qu’elle prend la question au sérieux et déclare : « Cela ne fait aucun doute, le racisme systémique est réel. » Il ne fait aucun doute qu’il a un impact énorme sur ceux qui en souffrent.

Nous avons pris ce rapport et nous examinons actuellement les recommandations. Nous avons composé un groupe intergouvernemental qui examinera les données de tous nos ministères, explique-t-elle.

Ce comité sera chargé, entre autres, de calculer le nombre d’employés de la fonction publique qui sont issus des Premières Nations, de la communauté noire ou des nouveaux arrivants.

En ce qui a trait aux 86 recommandations du rapport Varma, la ministre Dunn dit que rien ne prouve que la mise en œuvre de ces recommandations changerait quoi que ce soit au racisme systémique.

« Il n’y a rien dans ces recommandations qui indiquerait, si vous en mettez une en œuvre, quel serait l’impact sur le racisme », dit-elle.

Le chef du Parti vert, David Coon, a vivement dénoncé l’inaction du Premier ministre Blaine Higgs en ce qui a trait au racisme systémique.

Il a eu un an pour faire quelque chose, n’importe quoi, et tout ce que nous avons entendu, c’est du silence, déplore-t-il.

Les recommandations mises de l’avant dans le rapport visaient plusieurs secteurs, comme les soins de santé, la justice et la police, le milieu scolaire et les organismes sportifs, entre autres.

Proposait plusieurs moyens concrets pour combattre le racisme systémique, à tous les niveaux. On y recommandait, par exemple, de désigner une personne au niveau de sous-ministre pour diriger les efforts.

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *