play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Le Collège Mathieu en voyage de recrutement en Afrique

today18/12/2023

Background
share close

Dans le cadre de la tournée « Étudier au Canada », organisée par l’agence fédérale ÉduCanada, le Collège Mathieu s’est rendu au Maroc et en Tunisie du 29 novembre au 5 décembre 2023. Il souhaite attirer davantage d’étudiants de l’étranger.

Après sa tournée en Afrique de l’ouest et centrale en février dernier, le président directeur-général du collège Mathieu, Francis Kasongo, avait rencontré des étudiants de différentes écoles pour leur faire part de l’expérience au Collège Mathieu et de leur option de parcours professionnel après l’obtention de leur diplôme.

Les statistiques ont montré que de nombreux étudiants des pays rencontrés (la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Cameroun), ont relevé un grand intérêt pour les carrières techniques et professionnelles, ce qui reflète la tendance actuelle en faveur de l’apprentissage pratique et des compétences concrètes.

« La population étudiante du Collège Mathieu au niveau des programmes crédités est de plus de 400, et on a 75 % de cette population-là qui est issue de l’immigration. » Nous avons pour mission de ne pas éteindre la flamme, nous sommes un petit collège […] Donc, notre présence est plus qu’incontournable dans ce genre de mission internationale » a déclaré Francis Kasongo.

Les revenus du Collège Mathieu s’avèrent nettement insuffisants par rapport aux besoins de l’établissement et les étudiants internationaux sont une autre source de revenus pour ce dernier. L’année passée, le collège a terminé avec un résultat positif de 450 000 $, provenant des inscriptions des étudiants internationaux, a renchérit M. Kasongo.

En ce qui concerne la hausse des droits de scolarité pour les étudiants étrangers au Canada, Francis Kasongo dit qu’il déplore la situation, car : « Elle met une certaine contrainte financière au niveau des étudiants que nous essayons d’attirer ici au Canada ».

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *