play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

L’agence de la santé Publique du Canada veut Améliorer l’équité, la diversité, et l’inclusion dans le secteur des lignes de crise et de détresse

today06/03/2024

Background
share close

C’est à travers un Communiqué de presse que l’Agence de la santé publique du Canada s’est exprimée au sujet de l’équité, la diversité, et l’inclusion dans le secteur des lignes de crise et de détresse du Canada.

Communiqué de presse

Le 1er mars 2024 | Toronto (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

Lorsqu’une personne est en crise, elle a besoin d’un soutien immédiat. Les centres de crise et de détresse font partie intégrante de l’approche de la santé publique du Canada en matière de prévention du suicide, et ils sont souvent le premier point de contact pour les personnes qui souffrent.

Aujourd’hui, l’honorable Ya ‘ara Saks, ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé, a annoncé un financement de 3,5 millions de dollars pour 19 organismes pour les aider à améliorer leur capacité et leur aptitude à répondre aux divers besoins et expériences des personnes qui les contactent. Ces organismes sont les premiers candidats retenus pour bénéficier du Fonds d’équité pour les lignes de détresse, qui consacre un financement fédéral de 8 millions de dollars pour combler les lacunes en matière d’équité, de diversité et d’inclusion dans le secteur des lignes de détresse au Canada.

L’investissement annoncé aujourd’hui comprend 250 000 dollars pour les Centres de détresse du Grand Toronto pour étendre la portée de ses services de crise aux membres de leurs communautés racialisées. Ce financement permettra de rendre les services de lignes de détresse multilingues disponibles 24/7, de réduire la stigmatisation liée à la santé mentale en fournissant de l’éducation dans les communautés racialisées, d’accroître la diversité des bénévoles des centres de détresse, de développer l’équité à l’interne, la diversité, et les compétences en matière d’inclusion grâce à de la formation pour les bénévoles et les nouveaux employés, ainsi que faire de la recherche pour mieux comprendre les besoins en matière de santé mentale des communautés racialisées.

Il est primordial que toutes les personnes au Canada aient accès à des ressources en santé mentale au moment où elles en ont le plus besoin, sans égard à leur culture, ni leur statut social ou économique. Cette initiative visant à améliorer l’équité, la diversité, et l’inclusion dans le secteur des lignes de détresse représente un important complément au 9-8-8 : Ligne en cas de crise de suicide, qui a été lancée au Canada le 30 novembre 2023.

Citations

« Lorsque les gens se sentent entendus, compris, et soutenus, nous pouvons sauver des vies. Le financement annoncé aujourd’hui aidera les centres de détresse à étendre leur incroyable travail et à mieux répondre aux besoins de toutes les personnes qui s’adressent à eux, indépendamment de leur race, de leur religion, de leur culture ou de leur milieu socio-économique. Nous voulons que les gens sachent qu’ils ne sont pas seuls s’ils ont besoin d’aide et que du soutien leur est offert. »

L’honorable Ya’ara Saks
Ministre de la Santé mentale et des Dépendances et ministre associée de la Santé

« De nombreuses personnes dans notre communauté sont aux prises avec l’anxiété, la dépression et des idées suicidaires, et elles sont souvent seules, isolées, et stigmatisées. Nos bénévoles hautement qualifiés procurent du soutien par les pairs et une écoute sans jugement. Nous sommes reconnaissants envers le gouvernement du Canada pour le généreux soutien provenant du Fonds d’équité pour les lignes de détresse; cette aide fera en sorte que tous les membres de notre communauté auront accès 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à du soutien en situation de crise d’une manière qui correspond à leurs besoins et nous aidera à faire tomber les barrières qui limitent actuellement l’accès à du soutien immédiat en cas de crise. »

Robert Ridge
Directeur général, Centre de détresse du Grand Toronto

Written by: C2D

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *