play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

La Francophonie appelle à une plus grande implication de l’Ontario dans ses actions

today26/03/2024

Background
share close

Dans une déclaration récente, Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a souligné la nécessité d’une « plus grande implication » de l’Ontario lors du 19e Sommet de la Francophonie. Avec des enjeux cruciaux tels que la préparation du sommet, les priorités de l’institution, le recul du français au Canada, l’engagement de l’Ontario, la crise haïtienne, l’instabilité au Sahel, et l’immigration, Mushikiwabo a mis en avant l’importance de renforcer la participation de cette province dans les initiatives francophones.

Alors qu’elle se prépare pour son deuxième sommet en tant que secrétaire générale depuis son entrée en fonction en début 2019, Louise Mushikiwabo a souligné l’importance de consolider l’influence et les programmes de l’OIF, ainsi que de décentraliser certaines activités pour se rapprocher des populations francophones. Sa volonté de permettre une participation accrue des membres à part entière et de clarifier les rôles des autres participants reflète son engagement en faveur d’une Francophonie plus inclusive.

Louise Mushikiwabo a particulièrement appelé l’Ontario à jouer un rôle plus actif au sein de l’OIF, notant qu’après le Québec, c’est la deuxième province du Canada avec le plus grand nombre de francophones. Elle a souligné le manque d’implication de l’Ontario par rapport à d’autres provinces telles que le Nouveau-Brunswick, qui se distinguent par leur engagement sur des questions telles que la jeunesse.

En évoquant les défis de l’immigration francophone au Canada, Mushikiwabo a estimé que faciliter la mobilité des francophones à travers le monde francophone pourrait contribuer à renforcer les liens entre les pays membres de l’OIF. Elle a souligné la nécessité de trouver des solutions pour permettre aux francophones de circuler plus facilement tout en soulignant l’attractivité du Canada pour les Européens et les Africains en quête de nouvelles opportunités.

Dans un appel clair à une plus grande collaboration et implication de l’Ontario au sein de la Francophonie, Louise Mushikiwabo a mis en avant les potentialités et les bénéfices d’un engagement plus fort de la province dans les initiatives de l’OIF, ouvrant ainsi la voie à une coopération renforcée pour promouvoir et protéger la langue française et les valeurs francophones à travers le monde.

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *