play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Justice. Le policier qui a tué George Floyd condamné une deuxième fois à 21 ans de prison par la justice fédérale

today18/07/2022

Background
share close

Déjà condamné pour « meurtre » par la justice du Minnesota, Derek Chauvin était poursuivi par la justice fédérale pour « violation des droits civiques » de la victime. Ces « doubles » poursuites sont autorisées aux Etats-Unis mais relativement rares.

Si l'ex-policier a pu faire appel de la première condamnation, celle-ci est définitive puisqu'elle découle d'un accord de plaider-coupable. Reuters/Pool
Si l’ex-policier a pu faire appel de la première condamnation, celle-ci est définitive puisqu’elle découle d’un accord de plaider-coupable. 

Double peine pour le policier coupable de la mort de Georges Floyd le 25 mai 2020. Derek Chauvin a été condamné ce jeudi à 21 ans de prison par la justice fédérale des États-Unis pour avoir « violé les droits civiques » du quadragénaire afro-américain en l’asphyxiant avec son genou.

L’ancien agent de 46 ans avait déjà été condamné pour « meurtre » à 22 ans et demi de réclusion par la justice de l’Etat du Minnesota, mais il a fait appel de la sentence. Les deux peines peuvent être purgées en même temps, a précisé le juge Paul Magnuson du tribunal de Saint-Paul, en lui donnant crédit des sept mois déjà passés en détention.

Cette peine fédérale pour « violation des droits civiques » du quadragénaire noir, est, quant à elle, définitive puisqu’elle découle d’un accord de plaider-coupable. Derek Chauvin avait en effet admis en décembre 2021 une part de responsabilité dans la mort de George Floyd. En échange de sa reconnaissance de tort, il avait été convenu qu’il purge sa sentence dans une prison fédérale plutôt que dans la prison de haute sécurité de l’État, où il est actuellement détenu à l’isolement pour le protéger des autres prisonniers.

« Je ne sais pas pourquoi vous avez fait ça, mais placer son genou sur le cou de quelqu’un jusqu’à ce qu’il meure est mal. Et pour ça, vous devez être sévèrement puni », lui a expliqué le magistrat. Lors d’une courte intervention, Derek Chauvin a souhaité aux enfants de George Floyd de « réussir dans la vie », sans s’excuser ni exprimer le moindre remord.

Sa mère Carolyn Pawlenty a assuré devant la cour qu’il n’était pas un raciste sans cœur, avant d’ajouter « toutes les vies comptent, quelle que soit leur couleur de peau », détournant le slogan Black Lives Matter (les vies noires comptent). Appelé à la barre, le frère du défunt, Philonise Floyd, a quant à lui réclamé « la peine maximale » contre Derek Chauvin, disant ne plus dormir depuis le drame.

Source: Le Parisien

Written by: C2D


Previous post

À la Une

Athlétisme. La légende Allyson Félix a livré sa dernière course

CHAMPIONNATS DU MONDE, EUGENE 2022 - Après le bronze obtenu avec les États-Unis lors du 4x400 mètres mixte, Allyson Felix, loin d'être déçue, a plutôt voulu se retourner avec joie sur son immense carrière. Tout en se déclarant prête à ouvrir un nouveau chapitre dans sa vie, déjà entamé depuis quelques années, notamment pour les droits des femmes athlètes. Allyson Felix et sa fille, Camryn, tiennent la 19e et dernière […]

today18/07/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%