play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Hommages : des afro-descendants de Montréal, s’inclinent devant la dépouille de Richard Fritznel

today01/02/2023

Background
share close

Hommages : des afro-descendants de Montréal, s’inclinent devant la dépouille de Richard Fritznel

Retrouvé près de la frontière canadienne au début du mois de janvier 2023, les membres de la communauté montréalaise et de la diaspora haïtienne se sont réunis pour rendre hommage à la mémoire de Richard Fritznel, migrant originaire d’Haïtienne.

C’est le complexe Guy Favreau, situé au centre-ville de Montréal qui a abrité la rencontre organisée par l’Organisme solidarité sans frontières et le collectif Soignons la justice sociale, en vue de rendre un dernier hommage à Richard Fritznel décédé quelques jours plutôt. C’est en tentant de rejoindre sa femme et son enfant restés aux États-Unis en fin décembre 2022, via la forêt près du chemin Roxham, à la frontière canado-américaine, qu’il s’était perdu dans une tempête hivernale et n’avait pu retrouver son chemin.

Selon Hady Anne, porte-parole pour Solidarité sans frontières, « c’était un désespoir causé par les délais administratifs, il n’avait plus d’espoir. Il ne pouvait pas non plus travailler en raison des délais de permis de travail. Tout ceci, en plus du stress et de la séparation avec sa femme, l’a convaincu de retourner avec sa famille ».

Après la découverte de sa dépouille le 4 janvier 2023, les autorités policières ont fait savoir qu’il était décédé d’hypothermie. Une perte qualifiée d’inquiétante, d’après Hady Anne. « Malheureusement, ce n’est pas le premier cas, et il y en a tant d’autres. (…) C’est vraiment décevant et triste de voir, encore aujourd’hui, des gens mourir comme ça à cause du dysfonctionnement de notre administration. C’est terrible ».

Pour cette dernière, la cause d’une telle perte incombe à l’Etat canadien qui accueille les gens sans s’assurer de mettre en place les conditions nécessaires à leur intégration. « Le Canada doit écouter les organisations qui travaillent sur le terrain. En écoutant les cris du cœur des migrants, on peut éviter des situations pareilles, soutient le porte-parole. Si on autorisait les gens à venir au poste-frontière pour faire leur demande d’asile, on n’en serait pas là ».

Le cas de Fritznel Richard n’est ni le premier et encore moins le dernier. Selon les données d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), plus de 23 000 personnes sont entrés au Canada par le chemin Roxham entre janvier et août 2022.

Il es t important de relever qu’avant que son corps ne soit retrouvé, Richard Fritznel avait fait l’objet d’un avis de recherche lancé durant la période des fêtes fin d’année entre le 27 et le 29 décembre 2022 par la Sûreté du Québec. La police avait cessé les recherches après avoir reçu des informations selon lesquelles l’homme serait entré aux États-Unis.

L’homme vivait depuis environ un an à Montréal après avoir traversé la frontière vers le Canada avec sa famille, un an plus tôt. Faute d’avoir trouvé un emploi, sa femme était retournée s’installer en Floride avec son jeune enfant. C’est en tentant de la rejoindre que M. Richard a perdu la vie.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *