play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Hommage: le boxeur noir George Dixon, premier Canadien à remporter un titre mondial

today19/06/2023

Background
share close

Le boxeur George Dixon, né à Africville en Nouvelle-Écosse, photographié vers 1894 a été honoré lors d’une cérémonie sur le front de mer d’Halifax. Il est le premier boxeur noir et premier Canadien à remporter un titre mondial.

 

Photo sépia d'un boxeur du 19e siècle en position de combat.

Une cérémonie a eu lieu à Halifax pour rendre hommage au grand boxeur George Dixon, premier boxeur noir et premier Canadien à remporter un titre mondial.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes au musée d’Africville, alors que les responsables dévoilaient une plaque à la mémoire de ce Néo-Écossais devenu l’un des meilleurs boxeurs du monde, à la fin du 19e siècle.

Né à Africville en 1870, George Dixon a surmonté les préjugés raciaux, la discrimination et la ségrégation pour devenir le premier combattant à remporter des titres mondiaux dans plusieurs catégories de poids.

Il a remporté le titre mondial des poids coq en 1890, puis a progressé dans les catégories de poids et il a remporté l’année suivante le titre des poids plume.

Une peinture murale d'un boxeur qui assène un coup de poing au visage d'un autre lors d'un combat.

Une murale à l’effigie de George Dixon, à l’endroit où se trouvait la communauté d’Africville, à Halifax en Nouvelle-Écosse.

George Dixon était petit, mais puissant, il ne pesait que 87 livres au début de sa carrière de boxeur professionnel. Il était réputé pour son endurance, sa vitesse et ses méthodes d’entraînement novatrices.

C’est lui qui aurait inventé la boxe simulée, une technique d’entraînement encore largement utilisée de nos jours, qui consiste à simuler un combat de boxe contre un adversaire imaginaire, par exemple devant un miroir, pour développer sa technique.

George Dixon a eu une carrière de trois décennies en combattant en Amérique du Nord et en Europe. Il avait même des promoteurs de ses combats qui réservaient des sièges aux admirateurs noirs, ce qui était inouï à l’époque.

Il est également connu pour son livre A Lesson on Boxing, publié en 1893, qui décrit ses stratégies gagnantes et son régime d’entraînement.

Un homme porte la tunique rouge et le chapeau beige.

Le sergent Craig M. Smith fait partie de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Le sergent de la GRC, Craig M. Smith, qui était présent à la cérémonie a dit que même si Georges Dixon a inspiré bien des gens, nombreux sont ceux qui ne connaissent pas encore son histoire. À son avis la plaque commémorative va changer ça.

Si vous êtes un athlète noir qui arrive aujourd’hui, vous pouvez regarder et dire: ‘Wow, en 1890, nous avions un détenteur du titre noir, le premier au monde , pas seulement au Canada, pas seulement aux États-Unis, mais le premier en le monde.’ Je pense que cela permet aux enfants de penser si je peux le voir, si je peux le comprendre, le savoir, je peux l’être, a dit le policier.

Source: Radio Canada

Written by: C2D

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *