play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Fonction publique québécoise : la minorité visible ou ethnique encore loin de la représentativité

today10/01/2023

Background
share close

Alors que la fonction publique doit ajouter en moyenne deux milliers d’employés issus de la diversité (afro-descendants), et que le compte à rebours est bien amorcé, le gouvernement du Québec tarde à atteindre ses objectifs.

18 %, c’est le taux d’employés de l’Etat issu de la minorité visible ou ethnique (MVE) que le Québec s’était fixé à recruter jusqu’en mars 2023, pour que l’ensemble de la population québécoise puisse se reconnaître dans la fonction publique. À date selon des statistiques, le gouvernement est encore loin de ses promesses.

Le 31 mars 2022, le taux de présence des personnes racisées parmi les quelque 60 000 employés de l’État s’élevait à 15,4 %, révèlent les données du Secrétariat du Conseil du trésor. C’est 1,4 point de pourcentage de plus que l’année précédente (14 %), mais encore loin de la cible réitérée l’an dernier par le Groupe d’action contre le racisme (GACR).

Mis sur pied lors du dernier mandat caquiste, ce comité interministériel n’a pas pu faire le bilan de ses actions en 2022 à temps pour les Fêtes. Celui-ci paraîtra en 2023, a fait savoir le cabinet du ministre responsable de la Lutte contre le racisme, Christopher Skeete. En décembre 2021, Benoit Charrette, le ministre responsable de l’époque, avait convenu que la fonction publique en faisait trop peu en matière d’embauche de personnes de couleur.

En quatre ans, la représentativité des personnes issues des minorités visibles ou ethniques (MVE) au gouvernement a grimpé de 4,1 %.

Des meilleurs aux pires

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration a remporté en mars dernier, la palme de la représentativité, du fait de ce que près de la moitié soit, 46,1 % de ses employés provenaient de la diversité, et l’ensemble de ses objectifs régionaux avaient été atteints. Au second rang : le ministère de la Famille avec un taux de 28,4 %, et le troisième rang le ministère de l’Économie avec un taux de 21,1 %.

Au sein du ministère de l’Immigration, les personnes racisées sont à moitié représentées. Ci-après le taux de représentativité des personnes issues des minorités visibles et ethniques au 31 mars 2022 Ministère de l’Immigration, Francisation et Intégration 46,1 %, famille 28,4 %, Économie et Innovation 21,1 %, Justice 20,3 %, Cybersécurité et Numérique 18,3 %, Relations internationales et Francophonie 18,1 %, Travail, Emploi et Solidarité sociale 17,0 %, santé et Services sociaux 16,3 %, Sécurité publique 15,2 %, Affaires municipales et Habitation 15,0 %.

Sur la liste des ministères oisifs, l’on retrouve le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs, qui dénombrait dans ses rangs 3,4 % de personnes racisées en mars 2022. Non loin de là, figurait également le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, remanié l’automne dernier comptait 8,9 % de personnes de couleur, et enfin, le ministère de la Culture et des Communications dont le taux des personnes racisées était de 10,9 %.

Interrogé par Le Devoir à ce sujet, le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs n’a pas répondu dans les temps impartis. Son rapport annuel de gestion 2021-2022 indique cependant que sur 1 112 nouvelles embauches, 63 personnes étaient issues des MVE.

Le ministère du Conseil exécutif, qui est piloté par l’équipe du Premier ministre, atterrit aussi parmi les moins représentatifs. Au total, 8,3 % de ses employés sont des personnes racisées.

Ci-après le taux de représentativité des personnes issues des minorités visibles et ethniques au sein des ministères les moins représentatifs au Québec au 31 mars 2022 Ministère de la Forêt, Faune et Parcs 3,4 %, Conseil exécutif 8,3 %, Énergie et Ressources naturelles 8,9 %, Enseignement supérieur 9,7 %, Culture et Communications 10,9 %, Éducation 11,8 %, Transports et Mobilité durable 12,7 %, Finances 13,3 %, Agriculture, Pêcheries et Alimentation 13,6 %, Conseil du trésor 13,8 %.

Dans son plan d’action déposé en décembre 2020, le GACR avait formulé cinq recommandations quant à l’emploi des minorités visibles et ethniques. « Pour faire de la fonction publique […] un employeur exemplaire », Québec s’engageait notamment à « négocier et à conclure, d’ici cinq ans, des ententes internationales en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles » et à « garantir la présence d’au moins un membre provenant d’une minorité visible au sein de la majorité des conseils d’administration des sociétés d’État ».

Le Secrétariat du Conseil du trésor, qui gère l’embauche des fonctionnaires, assure « mettre en place des actions pour soutenir les ministères et organismes dans l’atteinte des cibles ». « Au printemps et à l’automne 2021, le secrétaire du Conseil du trésor a transmis deux communications aux sous-ministres et aux dirigeants d’organismes afin de dresser le portrait de la situation et les inciter à mettre les efforts nécessaires en vue d’atteindre la cible de 18 % en 2023 ».

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada

Written by: C2D


Previous post

Afro-agenda

Business. Le Programme « Accompagnement vers une saine gestion financière ».

L’équipe d’Audace au Féminin est fière de vous présenter son programme « Accompagnement vers une saine gestion financière ». L’objectif de ce programme, conçu pour les entrepreneur.e.s, est de leur apprendre à aimer et à comprendre leurs chiffres en les éduquant et en leur inculquant sur les bonnes pratiques d’une saine gestion financière. Leur permettant ainsi, de pouvoir facilement souscrire à n’importe quelle demande de financement, d’assurer la pérennité de […]

today10/01/2023

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%