play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Communautés

Festival Québec en toutes lettres : dix jours pour valoriser la culture québécoise

today03/11/2022

Background
share close

C’est Haïti qui a abrité l’édition 2022 où passionnés de littérature et arts littéraires, voyages… québécois et au-delà, ont été conviés à une panoplie de découvertes du 13 au 23 octobre dernier.

Pour sa 13ee édition, c’est la salle de la rue Saint-Joseph qui a accueilli le spectacle d’ouverture du festival Québec en toutes lettres, Fenêtre sur Haïti. Une soirée assez rythmée avec un programme riche et varié qui a permis au public de découvrir de nouveaux styles en termes de musique, de musiciens ainsi qu’une variété d’auteurs.

Parlant d’auteur, cette édition 2022 s’est ouverte sur une lecture du plus récent roman de l’écrivain Rodney Saint-Éloi, paru en 2020 avec pour titre, “Quand il fait triste Bertha chante”. Un choix dont l’objectif est de faire hommage à ce dernier.

Coté spectacle, la talentueuse Rebecca Jean a assuré au niveau du chant, tandis que Karl-Henry Brezault a performé au niveau des percussions et Fabrice Yvanoff Sénat a livré une performance bien sentie tout au long du spectacle. Quant à Sabina Rony, elle a mis en exergue dans sa prestation, une fiction dans laquelle, elle rend hommage à la mère de Rodney Saint-Éloi aujourd’hui décédée, tel que raconté dans l’ouvrage.

Même si l’équipe s’est inspirée de l’œuvre pour en ressortir quelques extraits, elle a néanmoins réussi à recréer le style narratif du livre original. Voilà pourquoi l’on y retrouve les mêmes thèmes forts comme celui de la figure maternelle puissante et son amour généreux, mais aussi l’exil, l’immigration, la quête identitaire-individuelle…

En réalité, les créateurs de spectacle se sont appesantis sur les passages marquants du roman de l’écrivain Rodney Saint-Éloi, “Quand il fait triste Bertha chante” pour rehausser le rendu de cette 13e édition du festival. Ces derniers ont énormément misé sur la relation mère-fils et les anecdotes qui peuplent l’ouvrage.

Coté métissage culturel, après que Rebecca Jean ait interprété une version en créole d’hier de certains artistes, elle a convié sur scène six poètes qui se sont inspirés du thème de la 13e édition du festival soit, le métissage des cultures et la rencontre, pour choisir leur texte-inédit ou non. Chacun à son tour, a évoqué tant en français qu’en créole et à sa manière des sujets tels : l’exil, la quête identitaire, l’immigration, la liberté, l’ouverture à l’autre pour ne citer que ceux-ci.

De façon générale, les artistes qui ont pris part au festival Québec en toutes lettres, Fenêtre sur Haïti ont livré des prestations puissantes qu’elles soient d’ordre socio-politiques, culturel ou gastronomique.

Pour Laura Doyle-Péan, de la direction artistique du festival, « Je crois que l’art a ce pouvoir de nous rassembler, de nous aider à traverser les moments difficiles », a-t-elle affirmé.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem


Previous post

Communautés

Lutte contre le racisme : le Canada s’engage à faire mieux avec les étudiants africains

Cette décision a été proposée dans un rapport de l’Ircc puis approuvée par le Comité permanent de la citoyenneté et de l’immigration de la Chambre des communes. Éradiquer le racisme dans le système d’immigration du Canada et veiller à ce que les étudiants africains ne soient plus confrontés à des critères de sélection injustes lorsqu’ils demandent un permis d’études, sont entre autres retombées cet engagement. Pour Immigration, réfugiés et citoyenneté […]

today03/11/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%