play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Encourager l’innovation : le Québec envisage d’injecter près de 1,2 million$

today21/03/2023

Background
share close

Québec continue d’encourager les projets novateurs en santé. Quelques jours, après avoir lancé un appel à l’innovation dans les soins à domicile, le gouvernement annonce une aide de près de 1,2 million que se partageront six projets.

Le projet est une initiative conjointe du ministère de la Santé et des Services sociaux (Msss) et du ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie (Meis). De façon chiffrée, le Québec doit verser 1173 198 $ à six initiatives sélectionnées au terme d’un appel de projets lancé l’automne dernier dans le cadre du programme de Vitrine d’innovations en santé.

Dans un communiqué publié il y a quelques jours, le gouvernement renseigne que ces innovations visent à améliorer les conditions des soins de santé à domicile, l’autonomie des usagers et l’efficacité des équipes de soins. Chacun de ces projets est développé en collaboration avec un établissement du réseau de la santé.

Dans une citation attribuée au ministre de la Santé, Christian Dubé, ce dernier dit se réjouir que ces outils viennent bonifier les soins offerts à la population. Il ajoute que « l’innovation est un élément phare du Plan santé » du gouvernement de la Coalition avenir Québec.

Le ministre Dubé participait lundi dernier à un forum organisé par le Quartier de l’innovation en santé de Montréal, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain ainsi que le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (Chum). Lors d’une allocution prononcée à l’auditorium Pierre-Péladeau, le ministre a fait référence à ces annonces en mentionnant que « c’est juste un début ».

Il a également rappelé l’importance d’innover en santé et a formulé le souhait de faire tomber certains tabous face à la collaboration entre les entreprises privées et les soins de santé.

Les six projets choisis sont d’abord un projet pilote de télé-réadaptation pour des enfants ayant des limitations à la marche mené par Ora Médical en collaboration avec le Ciusss de l’Estrie-Chus.

À Montréal, l’entreprise Amylior et le Ciusss du Nord-de-l’Île-de-Montréal proposent l’application « Amysoft » qui permet la gestion de risques associés aux plaies de pression chez les utilisateurs de fauteuil roulant. Nosotech et le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal travaillent à la création et à la validation d’« un outil d’alerte en cas d’une diminution de l’hygiène des mains en milieux de soins ».

Toujours dans la métropole, BioTwin et le Ciusss du Nord-de-l’Île-de-Montréal planchent sur des stratégies en matière de prévention de l’obésité. L’entreprise Braver et le Ciusss du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal développent un outil permettant de reproduire une thérapie à domicile. Finalement, Technologies LivingSafe et le Ciusss du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal travaillent à développer un système de détection de chute avec l’objectif de diminuer le temps au sol à la suite d’une chute.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: C2D

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *