play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Des congolais manifestent dans les rues de Toronto pour la paix en République démocratique du Congo

today08/03/2024

Background
share close

Samedi dernier, 2 mars 2024, des membres de l’Association des Congolais de l’Ontario et leur président Patrick Kaketa Mpiana ont marché dans les rues de Toronto afin d’attirer l’attention des dirigeants politiques et des médias sur le conflit qui perdure dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les civils ont ainsi manifesté afin d’attirer l’attention des gouvernements, notamment ceux des États-Unis, de la France, de l’Angleterre et du Canada, afin d’intervenir et de trouver des solutions pour résoudre la crise au Congo. Le leader de l’association organisatrice met en avant la nécessité de dénoncer, condamner et d’imposer des sanctions pour faire pression sur les acteurs impliqués dans le conflit.

« Nous demandons une intervention du gouvernement du Canada auprès d’autres gouvernements, notamment les gouvernements américain, français et anglais, pour pouvoir débloquer la situation au Congo ». « Dénoncer, condamner fermement et imposer des sanctions », expliquait le leader de l’association à un média, quelques jours avant la marche.

Patrick Mpiana Kaketa, président de l’Association des Congolais de l’Ontario.

Il souligne également que d’autres actions similaires ont eu lieu à Ottawa et que leur organisation, basée à Toronto, tient à sensibiliser les autorités locales pour influencer les décisions nationales et internationales.

Le leader de la diaspora congolaise s’est également insurgé contre un accord sur les matières premières que l’Union européenne (UE) a entériné avec le Rwanda en février 2024.

« Ça doit cesser ». Ils doivent quitter le territoire congolais et tous les pays occidentaux et les multinationales, s’ils ont besoin de nos richesses, qu’ils traitent directement avec le Congo. »

Patrick Kaketa MPIANA se désole du silence international en lien avec les crimes commis dans son pays d’origine.

Written by: Danielle Adjagboni

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *