play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Célébration de la nativité : près de 700 immigrés conviés à Trois-Rivières/Québec

today15/12/2022

Background
share close

Célébration de nativité : près de 700 immigrés conviés à Trois-Rivières/Québec

C’est le Centre Landry que le SANA de Trois-Rivières qui va servir de cadre à la célébration du premier Noël blanc de près de 700 personnes en provenant des quatre coins du monde.

Réservé aux réfugiés et aux immigrants arrivés à Trois-Rivières au Québec en 2022, la célébration de la nativité se veut un moyen de faciliter l’intégration des familles, de contribuer au partage de valeurs importantes que sont : la solidarité, la tolérance, l’amitié et la générosité. « Beaucoup de familles présentes aujourd’hui viennent de l’Europe, de l’Afrique et de l’Amérique du Sud. C’est notre façon de les aider à s’intégrer aux célébrations des Fêtes malgré la barrière de langue », laisse entendre Ivan Suaza, directeur du SANA Trois-Rivières.

L’événement se veut également un moyen de créer des souvenirs importants pour ces enfants nouvellement arrivés. Au cours de la cérémonie, ils ont partagé le gâteau offert par l’équipe du SANA. Et par la suite, les enfants environ 300 au total ont rencontré le père Noël pour recevoir chacun à son tour le cadeau de Noël grâce notamment à l’Opération père Noël et l’organisme Reno Jouets.

Pour Hawa Sila, une mère camerounaise qui accompagne ses quatre progénitures à bas âge, le ressenti est très énorme : « Nous sommes très heureux d’avoir été invités aujourd’hui. Mes enfants ont reçu des cadeaux et ils ont été très bien accueillis par les gens du SANA. Les gens sont très gentils ici ».

Quant à Nikolaï Vokuev, étudiant russe au doctorat en communication sociale à l’Université du Québec à Trois-Rivières depuis deux ans et père de famille, célébrait le premier Noël blanc de sa famille qui est venue le rejoindre au Québec cette année :

« Je suis très heureux. Ma femme et mon fils sont venus me rejoindre ici à Trois-Rivières cette année. Le climat politique en Russie ne concordait pas avec nos valeurs et la guerre a poussé ma famille à venir me rejoindre ici. Ma femme était journaliste indépendante en Russie et il est devenu dangereux pour elle d’exercer son métier », expliquait le jeune père de famille qui prévoit de devenir enseignant après avoir terminé ses études.

Au terme de la cérémonie, c’est avec joie et émotion que les enfants ont pu prendre une photo avec le père Noël québécois, la plupart, pour leur toute première fois. « Pour nous, le plus important, c’est de donner aux enfants. Plusieurs d’entre eux ont vécu des situations très difficiles. Certains proviennent de camps de réfugiés, dont plusieurs Ukrainiens. Le but aujourd’hui, c’est simplement de les faire sentir bien », renseigne Ivan Suaza.

Rappelons que le SANA organise plusieurs activités au cours de l’année dans l’optique de briser l’isolement souvent vécu par les familles immigrantes qui sont freinées par la barrière de la langue. Alors que l’apprentissage du français s’avère souvent une tâche ardue, ces activités permettent aux familles de socialiser et d’échanger avec des membres de la communauté.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem


Previous post

À la Une

Sénégal et Québec : Editis se déploie dans la francophonie

Sénégal et Québec : Editis se déploie dans la francophonie En espace de deux mois, Saaraba s’est doté de deux de maisons d’édition sous la houlette de Vincent Barbare en qualité de président et d’Alexandra Bentz, directrice générale adjointe chargée de la jeunesse. Après le Québec en novembre 2022, c’est au tour du Sénégal de se doter d’une maison d’édition Saaraba. Une grande fierté pour les responsables de cet établissement […]

today15/12/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%