play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Cameroun/crise anglophone : le Canada sollicité par le gouvernement et les séparatistes pour une fin de conflit et un retour à la paix

today24/01/2023

Background
share close

Cameroun/crise anglophone : le Canada sollicité par le gouvernement et les séparatistes pour une fin de conflit et un retour à la paix

Dans une déclaration de processus de paix visant à résoudre la crise en cours dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun, l’honorable Mélanie Joly, ministre des Affaires étrangères du Canada, a indiqué le 20 janvier 2023, la sollicitation de son pays (Canada) par les deux parties à trouver une issue de sortie de crise.

« Les civils portent le poids de la crise en cours au Cameroun, avec plus de 6 000 personnes ayant perdu la vie depuis 2017. De plus, près de 800 000 personnes ont été déplacées à cause de cette crise et 600 000 enfants n’ont pas pleinement accès à éducation.

« Le Canada se félicite de l’accord des parties pour entamer un processus visant à parvenir à un règlement global, pacifique et politique du conflit. Les parties ont également convenu de former des comités techniques pour commencer à travailler sur des mesures de confiance.

« L’accord d’entrer dans un processus formel est une première étape cruciale vers la paix et un avenir plus sûr, plus inclusif et plus prospère pour les civils touchés par le conflit.

« Nous félicitons toutes les parties d’avoir engagé un dialogue de fond. Nous encourageons toutes les parties prenantes à soutenir et à travailler avec les parties pour faire avancer et contribuer à un processus inclusif pour parvenir à un règlement politique durable et viable.

« Le Canada a accepté le mandat de faciliter ce processus, dans le cadre de notre engagement à promouvoir la paix et la sécurité et à faire progresser le soutien à la démocratie et aux droits de la personne. Notre rôle reflète également l’engagement du Canada à travailler avec nos partenaires africains pour bâtir un avenir meilleur pour tous.

« Les parties à cet accord sont la République du Cameroun, le Conseil de gouvernement d’Ambazonie et les Forces de défense d’Ambazonie, le Mouvement de libération du peuple africain et les Forces de défense du sud du Cameroun, le gouvernement intérimaire et l’équipe de la coalition d’Ambazonie. Les parties expriment en outre l’espoir que d’autres groupes se joindront au processus ».

Pour rappel, le conflit dans les régions anglophones du Nord-ouest et du Sud-ouest Cameroun dure depuis octobre 2016. Bien que ce ne soit pas la première fois que le Canada soit associé à une tentative de contribution à la résolution du conflit, cette déclaration est la formalité de toute décision du gouvernement et des séparatistes acceptant de travailler pour régler la situation.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *