play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Banques: Société générale quitte l’Afrique

today14/06/2023

Background
share close
société générale

Le logo de la Société Générale au siège de la banque dans le quartier de La Défense à Paris.

 La banque française Société Générale a annoncé jeudi la conclusion d’accords avec deux groupes bancaires africains pour leur céder quatre de ses filiales, au Congo et en Guinée Equatoriale au groupe Vista et en Mauritanie et au Tchad au groupe Coris.

Les deux groupes « reprendraient la totalité des activités opérées par Société Générale au Congo, en Guinée équatoriale, en Mauritanie et au Tchad, ainsi que l’intégralité des portefeuilles clients et l’ensemble des collaborateurs au sein de ces entités », développe un communiqué de la banque, qui annonce également l’ouverture d’une réflexion stratégique sur sa filiale en Tunisie.

Le groupe Société Générale, qui a une présence ancienne en Afrique, « entend concentrer ses ressources sur les marchés où il peut se positionner parmi les banques de tout premier plan, en synergie avec les autres métiers du groupe ».

Sortie de Tunisie envisagée

Ces opérations pourraient être menées « d’ici la fin de l’année » et prévoient la cession totale des parts du groupe dans ses filiales locales africaines : Société Générale Congo, Société Générale de Banques en Guinée Équatoriale, Société Générale Mauritanie et Société Générale Tchad, actuellement détenues respectivement à 93,5%, 57,2%, 95,5% et 67,8% par Société Générale.

Le groupe bancaire détient par ailleurs 52,34% du capital de l’Union Internationale de Banques (UIB), filiale de Société Générale en Tunisie et annonce avoir également « ouvert une réflexion stratégique sur sa participation » dans l’entité.

« Cette démarche vise à explorer les options possibles permettant à l’UIB de mieux mettre en oeuvre son potentiel de développement dans les années qui viennent, au bénéfice de ses actionnaires, de ses clients et des collaborateurs. Dans ce cadre, un processus non exclusif est engagé », selon la même source.

Source: Challenges

Written by: C2D

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *