play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Opinions

FECAFOOT: Vers une gouvernance pertinente et efficace du football camerounais

today23/09/2022

Background
share close

UN TOUT PETIT MESSAGE UTILE À L’ADMIRABLE ETO’O FILS DANS LA PERSPECTIVE D’UNE GOUVERNANCE  PERTINENTE ET EFFICACE DE LA FECAFOOT ET DU FOOTBALL CAMEROUNAIS

Par Pr François WASSOUNI- Université de Maroua-Cameroun

« Qui veut voyager loin ménage sa monture », écrivait Jean Racine dans les Plaideurs. C’est par ces mots que je voudrais commencer mon propos en invitant Samuel Eto’o Fils de s’approprier ces belles paroles pour en saisir le sens profond.

En effet, de l’annonce de la candidature de ce monument du football à son élection à la tête de la FECAFOOT, il faut dire que la majorité des Camerounais, des plus critiques aux plus sceptiques en passant par la masse populaire à applaudi cette élection. On sait globalement la popularité d’Eto’o Fils auprès des Camerounais qui l’ont toujours porté dans leurs cœurs, de telle sorte que les matchs de la Champion’s League étaient devenus une sorte de « religion » pour les Camerounais qui raffolaient les sorties de leur compatriote. Malgré les attitudes parfois tumultuemuses de ce dernier au sein de l’équipe nationale, je pense que très peu de Camerounais ont fait le procès à Eto’o Fils à propos. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle sa volonté de présider aux destinées de la fédération a aussitôt rencontré une adhésion des plus inimaginables. Si les choses ont été applaudies dès le départ, il reste que beaucoup d’encre a coulé en si peu de temps autour de lui.

…Anguille sous Roche au sein de la maison du football camerounais!

Nominations, organisation du championnat en excluant le Nord-Cameroun, joutes avec son état-major où certains ont aussitôt commencé à ne pas être d’accord avec ses orientations, les exclusions de certains membres, le conflit avec le Général Pierre Semengue, la volonté affichée de porter le mandat à la tête de la FECAFOOT à sept (07) ans, la rupture du contrat avec l’équipementier et le choix porté sur One Sport dont les termes du contrat n’ont pas été clairement élucidés et l’épisode en cours autour de ces contrats, sont autant des choses qui ont marqué quelques mois de la gouvernance Eto’o à la FECAFOOT. Un recul objectif et attentif montre quand même qu’il y a anguille sous Roche au sein de la maison du football camerounais et je pense qu’il est temps, grand temps d’aider Eto’o en lui disant quelques vérités sous-forme de message qui pourraient l’aider à travailler sereinement et pertinemment.
Relatif aux choses qui pourraient servir Eto’o, je voudrais par lui passer un certain nombre de messages.
Premièrement, je salue la volonté de Samuel Eto’o de sortir des sentiers battus pour aller vers une modernisation véritable du football. Mais je pense modestement qu’une volonté de sortir des sentiers battus nécessite qu’il y ait eu en amont une véritable intelligentsia pour penser cette nouvelle dynamique. Tout se passe plutôt comme si ça n’a pas été le cas et on a l’impression que les choses sont plutôt improvisées.

…Des faux thuriféraires à ses côtés!

La deuxième chose, ce que Samuel Eto’o semble ne pas accepter la contradiction au sein de son équipe, d’où les conflits ouverts avec certains de ses membres qui ont fini par être exclus. Ce qui me semble incompréhensible et même inacceptable. Une boite qui voudrait aller loin ne peut pas réussir ce pari sans accepter la critique, car c’est d’elle que part tout changement et toute révolution permanente. Ne dit-on pas que la vérité ne sort que d’une discussion, d’une confrontation des idées. L’admirable Samuel Eto’o a un CV des plus impressionnants en matière du football, mais je pense qu’il gagnerait également à aller à l’école du management des hommes dans une structure comme la FECAFOOT. Le management multiculturel me semble dans ce contexte-là quelque chose que Samuel Eto’o devra apprendre pour réussir. Jusque-là, tout semble montrer qu’il a l’air de ne privilégier que ce qui lui passe par la tête et entouré des personnes qui ne sont que des faux thuriféraires à ses côtés.

…. Mettre des personnes qu’il faut à la place qu’il faut!
La troisième chose sur laquelle je voudrais insister, c’est l’entourage d’Eto’o. Je pense humblement que là où Eto’o a véritablement péché, c’est au niveau du choix des hommes qui l’accompagnent. Habitué aux standards internationaux en matière de  recrutement, Eto’o aurait pu jouer sur cette fibre pour s’entourer des hommes des plus compétents, des plus honnêtes, des plus réputés pour accompagner son projet de révolution et de modernisation de la fédération et du football camerounais, mais hélas ? Je n’ai rien contre l’entraîneur le célèbre Rigobert Song, mais peut-être qu’ailleurs personne n’aurait accepté de le sélectionner compte-tenu du fait qu’il semble qu’il n’est pas allé à l’école des entraîneurs quelque part. Je peux me tromper, mais je pense qu’il n’existe nulle part aujourd’hui une équipe de référence qui ait pour sélectionneur un amateur. On a beau aimer quelqu’un, mais on ne peut pas lui confier certaines responsabilités sans qu’il ne dispose des références préalables dans un domaine. Je voudrais dans cette mouvance aller convoquer la philosophie de Platon au sujet du vulgaire et du savant où il faisait une nette distanciation entre les deux. On connaît sa formule consacrée que beaucoup semblent oublier aujourd’hui, à savoir : »nul n’entre ici s’il n’est géomètre ». Un peu pour dire qu’il faut toujours et toujours mettre des personnes qu’il faut à la place qu’il faut. Et si aujourd’hui les pays comme le nôtre connaissent de nombreux problèmes, c’est parce que justement, on a pris la mauvaise et la sale habitude d’inverser les choses. On aime mettre ceux qu’il ne faut pas à telle ou telle place, à tel ou tel niveau de responsabilité et nous ns tous les résultats. C’est d’ailleurs l’une des causes majeures des crises que traverse notre pays, surtout au niveau de sa gouvernance. Un menuisier ne peut pas valablement remplacer un plombier s’il n’est pas allé au préalable à l’école de la plomberie ou entrainé et formé par une personne ayant des expériences avérées.

… Des communicants qui trainent des casseroles !
Un autre pan important de la défaillance actuelle de la FECAFOOT, c’est la communication. On se demande bien ce qui est passé par la tête de Samuel Eto’o Fils pour choisir dans ce domaine des individus dont on connait les compétences. Il a tort d’avoir fait à ce niveau des choix qui contribuent malheureusement à tirer vers le bas d’instance du football. Je n’ai rien contre personne, mais la communication de la FECAFOOT est des plus piètres, avec des responsables dont on connait qu’ils traînent des casseroles. Pourquoi Eto’o Fils s’est fait berner à ce niveau pour écarter les personnes qu’il aurait plutôt été nettement pertinentes et convaincantes ? Le milieu du football professionnel exigeant la rupture d’avec tout amateurisme, je me demande si Samuel Eto’o n’a pas vu mieux en faisant son casting. Peut-être qu’il y a des aspects cachés des enjeux dont nous ignorons et qui l’ont poussé à choisir ses hommes. Mais ceux-là ne contribuent jusque-là qu’à livrer une communication des plus ridicules et des plus idiotes qui, finalement ne contribuent qu’à jouer en défaveur de la FECAFOOT. Et si c’était Jean Lambert Nang? Alain Belibi? Jean Bruno Tagne? Et pourquoi pas Guibai Guibai Gatama lui-même ? Aujourd’hui, il faut avoir l’honnêteté de dire haut et fort que le département de communication est celui qui a le plus trébuché, le plus échoué et suscité des polémiques. Il y a une incompétence notoire de ce côté-là et je pense que le président devrait en prendre acte pour procéder rapidement à un changement. Son approche de responsabiliser des jeunes est bien salutaire, mais quels types de jeunes? Il y a beaucoup qui pourraient l’aider efficacement et utilement.

…Sauver l’instance en prenant des bonnes décisions!

De tout ce qui précède, entre les ambitions salutaires de Samuel Eto’o Fils en passant par le type de gouvernance qu’il cherche à implémenter au niveau de la FECAFOOT, il y a nombre de choses qui constituent de véritables handicaps qui doivent être régler. Si non, l’avenir de ce dernier à la tete de la FECAFOOT restera toujours compromise, du moins entaché de faits divers inutiles et peu honorables. Il faut donc que Samuel Eto’o prenne conscience pour en faire un véritable outil au service du succès de ses ambitions. Il suffit qu’il suive de près les choses pour prendre des bonnes et heureuses décisions. Espérant avoir été pertinent et utile dans cette sortie.


Pr François WASSOUNI- Université de Maroua-Cameroun

Written by: C2D


Previous post

Arts et Culture

Culture. Bienvenue en Guinée-Bissau

Découvrez la Guinée-Bissau, un petit pays d'Afrique de l'Ouest. Si la Guinée-Bissau ne fait pas beaucoup parler d'elle, elle demeure la nation de tous les superlatifs : la plus belle capitale d'Afrique de l'Ouest avec ses rues calmes à l'architecture coloniale, l'archipel des Bijagos, le plus bel ensemble d'îles en Afrique, le plus accueillant avec un peuple qui sait s'amuser et qui sait recevoir. Histoire et traditions L'histoire de la […]

today23/09/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%