play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Actualités

Economie. Travail au noir, des entrepreneurs réticents à la facturation obligatoire

today31/08/2022

Background
share close

Ils estiment qu’elle aurait pour seul effet d’ajouter une couche de bureaucratie

Colin Beauséjour
Pour l’entrepreneur en construction résidentielle Colin Beauséjour, il faut s’attaquer au travail au noir. Cependant, il croit que le module d’enregistrement des ventes de Revenu Québec n’est pas le bon outil à utiliser dans cette industrie de 41 milliards $.

Des entrepreneurs en rénovation disent vouloir s’attaquer au travail au noir, mais ils sont réticents à l’idée de voir Revenu Québec imposer son nouveau système de facturation dans leur industrie de 41 milliards $.

 

« Revenu Québec souhaite faciliter le respect des obligations fiscales dans le secteur de la rénovation résidentielle », a expliqué au Journal Mylène Gagnon, porte-parole de l’organisme.

Pour y arriver, Revenu Québec consultera des entrepreneurs le mois prochain pour entendre leurs préoccupations concernant « la facturation obligatoire ».

Mais après deux comités consultatifs auprès des représentants de l’industrie, le moins que l’on puisse dire, c’est que le secteur n’est pas chaud à l’idée.

« Le travail non déclaré fait mal à l’industrie et il faut trouver des solutions pour l’endiguer, mais on ne voit pas en quoi un module d’enregistrement des ventes (MEV) va aider », déplore David Dinelle, directeur des communications à l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ).

« Ce n’est pas la meilleure façon de lutter contre le travail au noir présentement », martèle-t-il.

D’après lui, ce nouveau système n’arrangerait en rien les facturations et ne ferait qu’ajouter une couche de lourdeur bureaucratique pour les entrepreneurs honnêtes.

Plus d’inspecteurs !

Ces derniers jours, Le Journal a rencontré des entrepreneurs qui se sont dits pour l’implantation du MEV, mais la plupart se sont toutefois prononcés contre.

« Il y a un système qui chapeaute déjà la construction : la Régie du bâtiment (RBQ) », a fait remarquer Colin Beauséjour, propriétaire de l’entreprise du même nom.

Pour l’entrepreneur de 29 ans croisé à la sortie d’un Home Depot de Longueuil, il faut agir contre le travail au noir, mais Québec s’y prend mal.

« La RBQ devrait avoir beaucoup plus d’inspecteurs sur les chantiers, bien plus que d’avoir un système électronique », estime-t-il.

D’après lui, ce nouveau système de facturation risque de pénaliser des entrepreneurs à leur affaire comme lui. « Combien ça va nous coûter encore de plus ? », s’est-il demandé à voix haute.

« Pour une paye d’un charpentier-menuisier qui fait 40 heures par semaine et qui reçoit environ 800 $, ça me coûte entre 2400 $ et 2600 $. Je paye la Commission de la construction du Québec (CCQ), la CNESST, la RBQ, les fonds de pension », énumère-t-il

La facture refilée au client

Pour le jeune entrepreneur, les coûts du MEV, qui s’ajouteront à ceux des immatriculations, des assurances, de la main-d’œuvre et des matériaux, vont être refilés aux clients.

« Je comprends qu’il y en a énormément qui partent sur le noir parce qu’ils ne veulent pas s’empêtrer. Il y en a de très mauvais, mais il y en a aussi des bons qui ne veulent juste pas avoir cette machine-là en arrière », a-t-il conclu.

Source: Journal du Québec

Written by: C2D


Previous post

Actualités

Societé. l’émancipaton noire, vue autrement

Un autre regard sur l’émancipation « À la suite de la mort de George Floyd le 25 mai 2020, de nombreuses entreprises ont pris des engagements afin de lutter contre le racisme systémique antinoir », écrit l'autrice. Le 24 mars 2021, les membres du Parlement du Canada ont voté à l’unanimité afin que le 1er août soit reconnu comme le jour de l’Émancipation, date commémorée par les Afro-Canadiens bien avant la Confédération.   Me Tamara […]

today31/08/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%