play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Actualités

Coopération décentralisée : le potentiel économique des territoires camerounais s’expose au Canada

today09/11/2022

Background
share close

Le développement socioéconomique durable et inclusif des collectivités, la formation et l’immigration étaient au menu des échanges entre les maires venus du Cameroun, les autorités municipales et entreprises canadiennes réunis à la faveur de la 7ee édition du Forum pour la coopération décentralisée et le développement (Focoddev).

Ils sont onze responsables des collectivités territoriales camerounaises qui ont pris part au Forum pour la coopération décentralisée et le développement (Focoddev) qui se déroulé au Canada en mi-octobre dernier sous la conduite du Réseau pour la Coopération décentralisée et le Développement Durable (RC3D).

Pendant près de deux semaines, ces magistrats municipaux camerounais ont exploré aux cotés des investisseurs et hommes d’affaires canadiens, un éventail de pistes de collaboration dans des secteurs névralgiques afin de stimuler l’économie locale et améliorer de manière significative les conditions de vie des populations.

Au cours des échanges tenus à Victoria ville avec le préfet Christian Côté, les 23 municipalités qui constituent région, représentent un important bassin de production agricole et laitière. Une aubaine pour les maires du Cameroun présents aux travaux, qui ont pour ambition de développer l’agriculture et l’élevage dans leurs différentes localités.

Outre l’agriculture, d’autres niches d’investissement ont fait l’objet de discussion. Il s’agit entre autres de l’agriculture biologique, l’énergie solaire, le bâtiment, les travaux publics et l’immobilier, ainsi que la valorisation des déchets et la formation de la jeunesse.

S’agissant de la formation, les mairies ont exploré les possibilités d’outiller les jeunes et de procéder au recyclage des personnels municipaux, grâce aux partenariats avec des institutions telles : le Collège d’enseignement général et professionnel de Victoria ville, l’Institut national d’agriculture biologique (Inab) et à l’École nationale du meuble et de l’ébénisterie (Enme).

La question de l’immigration de la main d’œuvre camerounaise qualifiée a également été évoquée avec madame Christine Black, maire de Montréal Nord, et le président de la Chambre de commerce la même ville, qui ont relevé que le besoin du Canada en main d’œuvre de qualité dans tous les domaines est une évidence. Une belle opportunité pour les municipalités camerounaises qui doivent faire face au chômage des jeunes.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem


Previous post

Arts et Culture

Centre culturel afro-canadien : un espace dédié à l’exposition de la créativité des afro descendants

Pour sa première exposition : ‘‘Âmes spéculaires : rencontre des générations’’, cet espace culturel reçoit des œuvres abstraites des artistes d’origine canado-haïtienne jusqu’au 18 novembre 2022. Représenter les multiples visages du patrimoine culturel de la communauté afro descendante de Montréal, c’est l’objectif visé par le Centre culturel afro-canadien de Montréal (Ccam). Selon Martine Fourcand : « Pendant très longtemps, on nous a enfermés dans une vision très folklorisante de l’art […]

today09/11/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%