play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Opinions

Opinion. De l’inexistence d’une âme noire monolithique

today06/10/2022

Background
share close

L’âme est primitive, ancestrale et profonde. L’âme est une imbrication d’âmes. Des influences venues d’ailleurs peuvent l’édulcorer. Dans le cas des Peuples Noirs d’Afrique, il s’agit, entre autres, de la religion chrétienne mal assimilée. Une âme n’a donc pas vocation à être stable ni originelle à l’éternité, elle se doit d’être dynamique, contextuelle et fonctionnelle.

Il n’existe pas une âme noire monolithique. L’âme noire est un agglomérat d’âmes de peuples noirs aussi divers que différents, parfois antagonistes, qui n’ont en commun le plus souvent que le bourreau Blanc et ses conquêtes. L’âme noire telle qu’elle est dite aujourd’hui est née de la rencontre avec le Blanc. Il y a donc dans cette âme une substance blanche qui altère sa pureté noire. Il y a trop de Blanc dans l’âme noire.

L’âme noire, entant que entité homogène capable de défendre au nom d’une unité de races et de valeurs sociétales n’existe pas, et n’a jamais existé réellement. La seule chose qui semble lier les Africains c’est leur les douleurs historiques et le Blanc et qui en découlent : aversion et rancœur envers le Blanc, le désir de vengeance envers lui, la vitalité et instabilité émotionnelles face à ce dernier.

Dans mon seul pays le Cameroun, il existe plus de deux cents ethnies. Chaque ethnie à son âme propre à son histoire et environnement. Une âme sahélienne est différente d’une âme des Grassfields au Cameroun.

Chaque ethnie d’Afrique et peuple noire a son âme. Il y a l’âme des Noirs des Amériques : l’âme noire antillaise, l’âme noire américaine, l’âme noire brésilienne. Notons les esclaves d’Amérique étaient issus d’une multitude de tribus africaines.

Si nous nous basons sur l’âme noire tel que nous la chantons et la vantons de nos jours sans qu’elle ne puisse nous unir afin de relever le Peuple Noir dans sa généralité, ce qu’elle ne nous est pas commune. ça veut dire cette âme là et la manière de la professer n’a pas une forme utilitaire. Elle ne sert pas l’homme Noir.

Dès lors, il est plus urgent et utile de songer à repenser cette âme noire pour la rendre fédératrice et existentielle : c’est le combat de ma génération de penseurs :

Douter de l’âme noire sans la renier, générer une âme noire progressiste, réaliste et contextuelle à même d’unir les Noirs autour des causes urgentes et idéaux utiles à l’espèce. Il n’y a pas plus éthique et moral, plus humain et vital.

Garoua, le 6 octobre 2022

Ousmanou Magadji

Written by: C2D


Previous post

Afro-agenda

Evènement. 21e édition du mois du créole à Montréal

LE MOIS DU CRÉOLE prend son envol à Montréal du 2 au 30 octobre, pour sa vingt et unième année avec de très belles festivités sous le thème "CÉLÉBRONS LA VIE!" Née d’une envie de faire connaître, de partager le parler, la gastronomie, la langue, les arts et l’écriture créoles avec les Montréalais, Québécois, Canadiens, l’association KEPKAA (Comité International pour la Promotion du Créole et de l’Alphabétisation) par l’entremise de […]

today06/10/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%