play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Opinions

Non délivrance des CNI au Cameroun, l’opinion d’Arlette Framboise Doumbe Ding

today15/10/2022

Background
share close

Remettez les CNI des Camerounais.

On ne peut pas m’expliquer qu’on ne puisse pas établir les CNI alors que dans le même temps les passeports sont désormais établis avec une vitesse record.
Au fait pour quelle raison valable la délivrance des CNI traîne au Cameroun ? Pourquoi, après avoir constitué le dossier, doit-on attendre 1 an, 2 ans ou 3 ans pour obtenir sa CNI à l’heure des NTIC ?
Les autorités Camerounaises ne communiquent pas sur le sujet comme cela se doit. Un silence qui frise le mépris et qui constitue une violence morale évidente . Et malheureusement un vide communicationnel qui laisse de la place à toutes sortes d’interprétations.
Les dirigeants Camerounais auraient-elles peur des inscriptions massives sur les listes électorales ?
Beaucoup de Camerounais pensent trouver un lien entre cette situation et les élections à venir. Sauf à prouver le contraire en donnant des explications qui tiennent , beaucoup de Camerounais ne sont pas loin de penser que le régime-rdpc prépare deja le terrain des fraudes électorales pour les élections à venir.
Pourquoi ne pas le souligner ?
Les fraudes électorales ne se font pas seulement le jour du vote. Elles commencent avant, avec le découpage électoral, le rejet fantaisiste des dossiers de candidature des opposants ou les campagnes sélectives des inscriptions sur les listes électorales par exemple.
Faut-il lier le problème de délivrance des CNI à cette dernière campagne ? C’est à voir.
En attendant, on peut constater que quand c’est pour détourner les 3mille milliards de la CAN ou les 180 milliards du COVID, les choses se font très rapidement. Mais quand c’est pour délivrer les pièces d’identité des citoyens, ça peut attendre des années et ça n’émeut personne à Yaoundé . C’est ça qui est bizarre .
Voilà dans quoi les gens vivent au Cameroun. Et après c’est facile d’envoyer les opposants en prison quand ils vous demandent simplement d’être un tout petit peu sérieux.
Rendez nous nos cni.
AFDD
Arlette Framboise Doumbe Ding

Written by: C2D


Previous post

Afro-agenda

3e conférence du groupe d’Experts sur le Mali au Canada

Le Groupe d’experts sur le Mali au Canada vous convie à la tenue de la troisième conférence en ligne sur le thème: la refondation de l’Etat, défis, enjeux, instruments et perspectives, quels rôles pour la diaspora ? Le Groupe d’Experts sur le Mali au Canada est un groupe de veille stratégique composé d’experts pluridisciplinaires, en droits, en relations internationales, en sciences sociales, en économie, en politique etc., issus de la diaspora […]

today14/10/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%