play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Opinions

Energie électrique. Quelles solutions pour régler la dette des universités camerounaises ?

today24/09/2022

Background
share close

Solutions cosmétiques (micro économique) ou solutions stratégiques (macro économique) pour la dette de nos universités ?

Par Alex Nguepi, homme politique Camerounais
La dette de consommation de l’électricité de l’université de Douala vi à vis d’Eneo Cameroun au-delà de la faute managériale de l’université, est d’abord structurelle. Très souvent nous souhaitons résoudre chaque problème avec des mesurettes. Problème des marchés solutions du Marché. Problème d’urbanisme avec des solutions d’urbanisme ect…
Nous devons éviter les débats cosmétiques devant indexer le rectorat de X ou Y Université en nous posant les questions essentielles. Au lieu de centraliser la gestion des universités sur Yaoundé, les universités devraient être gérées par les régions où Etats fédérés.
Chaque Etat Fédéré devrait avoir une spécialisation dans ses choix de formations. Chaque région devrait mettre sur pied un système enseignement Supérieur, professionnel adaptée à ses besoins ainsi l’autonomie assumée des universités sera assurée par les régions.
Dans le cas actuel de la centralisation des universités sur Yaoundé les universités peuvent se permettre au gaspillage énergétique adoubé par le non payement des factures d’électricité car l’État finira toujours par éponger ladite dette, si les recteurs sont les amis des cousins du Dieu d’ Etoudi ou des membres importants du RDPC alors ils n’auront même pas de blâmes et le problème perdurera. La seule solution Macro économique pour résoudre durablement tous ces micros problèmes est la modification institutionnelle qui va déboucher à la modification de la forme de l’état pour un ETAT FREDERAL.
Les partis politiques dits de l’opposition doivent clairement comprendre les enjeux et assumer leur position.,
Soit ils sont Jacobin et militent pour la concentration des ressources de l’État à Etoudi, soit ils sont fédéralistes et militent pour que les ressources de l’État soit déconcentrées de manières systématiques et autonomes aux régions, chaque région ou Etat Fédéré devra gérer ces ressources de manière à satisfaire ses besoins immédiats et futurs des populations à qui ils rendront directement comptes à ces derniers.
Les régions pourraient gérer la sécurité publique, l’enseignement de base, secondaire universitaire, professionnelle, les problèmes liés à la production locale, l’accès à l’électricité pour les ménages et les PME. Avec l’appui de l’État centrale, elles pourront planifier une politique énergétique adaptée à l’industrie…
Le champs de possibilité reste infini dans une institution Fédérale ou Régionale, calquée sur le model de la fédération.
Alex Nguepi, homme politique Camerounais

Written by: C2D


Previous post

À la Une

Hockey sur glace. L’afro-canadien P.K. Subban dépose les crosses

Le 20 septembre 2022, le joueur professionnel canadien de hockey sur glace Pernell Karl Sylvester Subban alias P.K. Subban a annoncé sa retraite au monde sur Instagram. « Je me souviens de mes rêves de jouer dans la LNH et de gagner la coupe Stanley, comme les gars sur les cassettes de Don Cherry (Rock’em Sock’em). À la fin de chaque volume, les gars avaient les yeux au beurre noir, […]

today24/09/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%