play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Arts et Culture

Culture. Bienvenue en République de Guinée !

today01/10/2022

Background
share close

La richesse exceptionnelle de la culture guinéenne s’explique par la diversité et la complémentarité de ses écosystèmes naturels, le brassage de populations ayant, à l’origine, des activités et des pratiques sociales et culturelles différentes.

Histoire et traditions

Après la seconde Guerre mondiale, plusieurs partis politiques se constituèrent dans la colonie de la Guinée française le PDG dirigé par Ahmed Sékou TOURE, chef syndicaliste, devenu la première force politique du pays, lance une campagne d’opposition au projet d’intégration dans la Communauté française proposée par le Président de la République française de l’époque, le Général Charles De Gaulle. La  » Guinée  » fut ainsi la seule colonie française à voter  » NON  » à ce projet lors du référendum du 28 Septembre 1958 et à demander son indépendance immédiate qu’elle obtient le 2 octobre 1958.

Gastronomie

La cuisine guinéenne est une cuisine d’ Afrique de l’Ouest qui s’appuie traditionnellement sur les céréales et les tubercules, tels que le fonio, le manioc, l’igname, et le taro, mais le riz, apparu plus tard, est devenu l’aliment de base de la majorité des Guinéens.

saka sakakétoun guinéenyétissé

Saka-Saka. Cette sauce, préparée à base de feuilles de manioc et généralement accompagnée de riz blanc est très prisée en Guinée. Une recette rapide faite de viande de mouton, de poisson fumé, de feuilles de manioc, d’aubergines africaines et d’huile de palme. Le Saka-Saka se mange aussi très pimenté.

Le Kétoun encore appelé ragoût de tubercules est un mélange de patates douces, de taro (un tubercule de forme ronde et de couleur brune), de banane plantain, de manioc, d’huile de palme, de poisson fumé et de piment. Ce plat est servi généralement seul ou en accompagnement avec de la viande braisée ou du poisson.

Yétissé. Ce plat est en général préparé avec du poisson cuit dans une sauce de légumes et de tubercules. Un ragoût fait d’aubergine, de tomate, de carotte, et de manioc. Le Yétissé peut aussi être préparé avec du poulet ou de la viande de bœuf. Le plat se prépare aussi avec des gombos broyés séparément afin d’être incorporés au riz.

Artisanat

Les productions artisanales varient d’une ethnie à l’autre. Selon les ethnies, les objets seront en métal, en cuir, en fibres séchées, tressées ou tissées et bien sûr en bois. La production de vannerie est importante (sacs, paniers, couffins). On trouve encore une riche tradition de décoration de calebasse, des épices, des bijoux en argent, des tissus imprimés…

Savoir-vivre

Les Guinéens peuvent se sentir personnellement offensés si on ne les salue pas correctement; il convient de saluer les commerçants comme les vendeurs et les chauffeurs de taxi au même titre que ses relations ou amis. En petit comité, il est d’usage de saluer chacun tour à tour, en se serrant la main. On se passe les objets de la main droite. Les Guinéens se font signe avec les quatre doigts, main retournée vers soi. Pour héler un taxi, on tend le bras en tournant la main vers soi. Il est irrespectueux de regarder les personnes âgées dans les yeux. Les couples ne se donnent pas des marques d’affection en public, mais des amis du même sexe se tiennent souvent par la main ou le bras. Dans certaines familles, femmes et hommes, enfants et parents mangent séparément. Avant et après le repas, on fait passer un récipient d’eau pour se laver les mains. La plupart des Guinéens mangent de la main droite dans un plat commun souvent posé par terre ou sur une natte. La politesse veut que l’on prenne la part qui se trouve devant soi.

Calendrier des Fêtes

Le jour de l’An (le 1er janvier), Pâques, Tabaski (fête musulmane commémorant le jour où Abraham a accepté de sacrifier son fils à Dieu), la fin du ramadan, la fête du Travail (le 1er mai), Mawloud (naissance du prophète Mahomet); le jour de l’Indépendance (le 2 octobre), la Toussaint (le 1er novembre) et Noël (le 25 décembre). À l’occasion de leurs fêtes, les musulmans vont à la mosquée, rendent visite aux amis et à la famille et organisent des festins.

Written by: C2D


Previous post

À la Une

Nouveau coup d’État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions

L’histoire se répète au Burkina Faso. Le pays a été secoué vendredi 30 septembre par un second coup d’État en l’espace de huit mois. Après une journée d’incertitude à Ouagadougou, une quinzaine de soldats ont annoncé hier soir sur le plateau de la radiotélévision nationale que le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba était démis de ses fonctions de président de la transition. Le capitaine Kisswera Farouk Azaria Sorgho annonce que le chef de […]

today01/10/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%