play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

Actualités

Cinéma : des Africains tutoient les sommets du 7e art au Québec

today03/11/2022

Background
share close

Dans le cadre du tournage de la saison 2 de la série “Décoloniser l’histoire” annoncé par Picbois Productions et Télé-Québec dont le lancement des dix premiers épisodes aura lieu à l’hiver 2023 sur telequebec.tv et sur l’application Télé-Québec, plusieurs jeunes africains figurent dans le scénario.

Pour sa saison 2, l’équipe de production remet en scène les précédents acteurs, dont Vanessa Destiné originaire d’Afrique, qui a récemment remporté le prix de Meilleure animation et de Youssef Shoufan, qui a fait ses preuves dans la saison une. Aux côtés de ces anciens, la série va connaître l’arrivée d’une nouvelle recrue : Aïcha Bastien N’Diaye. Africaine et guinéenne de nationalité, Aïcha est une artiste multidisciplinaire tant en danse, théâtre qu’en arts visuels.

Elle sait combiner les cultures guinéennes, wendat et québécoise qui l’amènent à jeter un regard différent sur l’histoire. Avec l’arrivée d’Aïcha Bastien N’Diaye dans le groupe, la production pense réaliser quelque chose de plus grandiose que la saison précédente, même si elle reconnaît que ladite saison a eu un retour positif.

Constituée de Francis Papillon à la réalisation, de Karine Dubois et Marie-Pierre Corriveau à la production sous le label Picbois Productions, l’équipe souhaite pour cette saison, mettre en exergue des pans méconnus de l’histoire en donnant la parole à des personnes autochtones, racisées ou minorisées afin qu’elles partagent leurs points de vue. Et pour arriver à cette fin, la série “Décoloniser l’histoire” s’appuie sur des recherches d’un grand nombre d’experts reconnus.

Rappelons que la première saison de la série Décoloniser l’histoire a connu un impressionnant succès avec notamment sept distinctions sur le plan national dont le prix Numix capsule et websérie-documentaire-enjeu de société, culture et histoire, la Médaille de la paix du Ymca 2021 et le Grand Prix série courte remis par le Festival courts d’un soir. Au plan international, la série a reçu les Gold Award et social impact Award du DC web fest aux Etats-Unis. Elle a également été présentée au marché professionnel Input de Barcelone. Une preuve de ce que les sujets traités retentissent partout dans le monde.

Raphael Mforlem, Troc Radio Canada.

Written by: Raphael Nforlem


Previous post

Communautés

Festival Québec en toutes lettres : dix jours pour valoriser la culture québécoise

C’est Haïti qui a abrité l’édition 2022 où passionnés de littérature et arts littéraires, voyages… québécois et au-delà, ont été conviés à une panoplie de découvertes du 13 au 23 octobre dernier. Pour sa 13ee édition, c’est la salle de la rue Saint-Joseph qui a accueilli le spectacle d’ouverture du festival Québec en toutes lettres, Fenêtre sur Haïti. Une soirée assez rythmée avec un programme riche et varié qui a […]

today03/11/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%