play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Racisme. Un restaurant basé au Québec dénonce la police

today06/09/2022

Background
share close

Les faits se sont déroulés il y a quelques semaines. Le comportement du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a été dénoncé par le restaurant-épicerie la Calebasse. Victimes d’un cambriolage en 2020 et 2022, le SPVQ est accusé par les propriétaires de ne pas avoir fait leur travail concernant l’état d’avancement des enquêtes ou de l’arrestation de suspects potentiels. Le groupe de propriétaires étant membres de la diaspora africaine de Québec, le SPVQ aurait refusé de les rencontrer malgré une demande. Face à cette réalité, les victimes de cambriolage ont décidé de réagir. Ils impliquent notamment la Ligue des droits et libertés – Section Québec (LDL-QC) et le tout nouveau Collectif de lutte et d’action contre le racisme (CLAR) afin de trouver une solution.

Informé par cette action, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) décide de réagir. Le gestionnaire du restaurant est contacté et le SPVQ indique que des suspects pour le vol de 2020 et de 2022 avaient bel et bien été arrêtés. Le Collectif de lutte et d’action contre le racisme (CLAR) se dit préoccupé par le comportement du SPVQ. Selon le collectif, l’absence d’information augmentait pourtant le stress du personnel. Il se pose des questions.

De son côté, le SPVQ assure que le traitement est le même pour tous les citoyens. Pour des raisons de confidentialité, il ne devait que parler aux plaignants et non au CLAR. Sandra Dion est l’agente de communication. « La semaine dernière, le CLAR et la Ligue des droits, libertés et un responsable du restaurant nous ont interpellés. Nous avons à cœur les victimes. Nous avons communiqué avec les enquêteurs. Les enquêteurs ont ensuite communiqué avec les plaignants au dossier de 2020, où l’individu a été arrêté et reconnu coupable, et celui de 2022 où deux individus ont été arrêtés en juin 2022. […] La procédure est la même pour tous ».

La Rédaction.

Written by: Maimouna SOW

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *