play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Affaires. Création d’un Bureau Economique Québécois à Douala

today07/10/2022

Background
share close

CRÉATION D’UN BUREAU ÉCONOMIQUE QUÉBÉCOIS A DOUALA : une opportunité d’affaire pour le Cameroun et Gabon

Le Québec, province francophone du Canada a officiellement installé ses bureaux économiques à Douala capitale économique du Cameroun en septembre dernier.

Le 28 septembre 2022, une date qui rentre dans l’histoire de la coopération entre le Cameroun et le Canada. À travers de cet acte, qui installe les bureaux économiques du Québec à Douala, la ville capitale du Canada a pour principale ambitionne de conquérir le marché sous-régional Afrique Centrale. Ceci via l’exploitation, la promotion de nouveaux accords de partenariat et des opportunités d’affaires avec le Cameroun et le Gabon.


Le ministre Alamine Ousmane Mey avait reçu en audience le délégué général du Québec le 26 juillet dernier à Yaoundé.

Il s’agit également pour le Québec, de faire une prospection des marchés camerounais et Gabonais dans l’optique de détecter les ouvertures économiques bénéfiques pour le Québec.

Les nouvelles, technologie de l’information et de la communication (NTIC), les télécommunications, l’éducation, électromécanique ou la mécanique automobile, l’électronique, les télécommunications, l’agro-industrie et l’exploitation minière, sont entre autres domaines dans lesquels le Québec compte s’investir.

D’après Sandra Gouadjio, l’attachée aux affaires économiques de la nouvelle représentation, elle a tenu à indiquer que le Québec a une expertise avérée dans les domaines tels les mines, l’infrastructure, le numérique, les télécoms. Avant de rajouter, « Mon rôle, c’est d’être le point focal entre les entreprises québécoises qui veulent venir investir au Cameroun. Mais aussi, aider celles du Cameroun à trouver des partenaires fiables au Québec ».


Sandra Gouadjio, attachée aux affaires économiques du Québec à Douala.

Le Cameroun et le Gabon ne sont pas les seules destinations québécoises en Afrique. À moyen terme, le Québec compte étendre son intérêt vers les quatre autres pays de la communauté économique et monétaire de la sous-région Afrique Centrale (CEMAC) que sont : le Tchad, la République Centrafricaine, le Congo et la Guinée-Équatoriale.

Deuxième province la plus peuplée du Canada derrière l’Ontario avec une population de plus de 8 500 000 d’habitants, et ses industries variées dans les domaines des biotechnologies, pharmaceutiques, culturelles… L’arrivée du Québec en zone CEMAC et dans un premier temps au Cameroun et au Gabon est une opportunité d’affaire pour ces pays. Ils pourront ainsi vendre leur matière première issue de leur sol et sous-sol, et en bénéficier des retombées économiques.

Raphael Mforlem

Written by: C2D


Previous post

À la Une

Evènement. Conférence-Gala sur l’Entrepreneuriat Afro

Ne manquez surtout pas la grande conférence AFRO-DESCENTS CONNECT sur le thème: " Lever les barrières du financement des projets portés par les Afro-Descendants ". Ce 08 Octobre dès 14h, venez bénéficier de l'expérience et de l'expertise de grandes figures qui font briller la communauté Afro, dans le monde des affaires. Une superbe occasion de partage et surtout de réseautage, dans un cadre chaleureux et convivial. Dernière opportunité pour Réserver […]

today07/10/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%