play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Éducation. Une nouvelle trousse pédagogique sur l’histoire afro-québécoise, l’esclavage et les droits de la personne

today21/04/2022

Background
share close
La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse vient de lancer une nouvelle trousse pédagogique intitulée « Fugitifs! De l’esclavage aux droits de la personne » qui aborde des volets moins connus de l’histoire des personnes africaines et afro-descendantes au Québec depuis la traite transatlantique des esclaves.

La trousse s’adresse principalement aux personnes qui enseignent et interviennent auprès des jeunes de 15 à 24 ans. Elle vise à mieux les outiller pour aborder des thèmes complexes et chargés comme l’esclavage, le racisme et la discrimination. 

Développée en étroite collaboration avec l’artiste et passionné d’histoire Webster ainsi que l’auteure et formatrice en pratiques féministes et antiracistes Amel Zaazaa, la trousse Fugitifs est lancée dans le cadre de la Semaine d’actions contre le racisme et de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine.  

« Je suis très fière de présenter cette trousse qui nous permet de fournir des références communes aux jeunes, des repères pour comprendre une histoire méconnue et pour appréhender les enjeux sociaux contemporains tels que le racisme et la discrimination raciale. Elle leur permet également d’avoir les clés pour pouvoir éventuellement participer au débat et proposer des solutions face au fléau contemporain du racisme. Et ce, dans un climat serein, sans aller dans la polarisation, au contraire, en proposant un véritable dialogue », a affirmé Myrlande Pierre, vice-présidente de la Commission.  

L’idée de la trousse pédagogique Fugitifs! est née suite à l’exposition portant le même nom que Webster a présenté pour la première fois en 2019 au Musée des beaux-arts de Québec. Cette exposition continue d’ailleurs de faire son chemin, elle est actuellement présentée au Musée d’histoire de Sherbrooke jusqu’au 17 avril prochain. Il est également possible de la découvrir en ligne sur le microsite www.fugitifs.ca   

« L’objectif de cette trousse est de pouvoir amener l’histoire de la présence afro-descendante dans les classes. L’histoire de l’esclavage et de la résistance, l’histoire afro-québécoise, l’histoire afro-canadienne, ce sont des histoires qui ne sont pas enseignées dans les cours. C’est un projet important pour moi parce que je n’ai pas eu accès à de telles ressources dans ma jeunesse. Ça m’aurait donné une vision différente de mon identité québécoise, de comprendre que notre passé est pluriel et qu’il y a une présence africaine et afro-descendante au Québec depuis plusieurs siècles maintenant » a affirmé Aly Ndiaye, alias Webster. 

« Il n’est pas facile de parler de l’histoire de la traite négrière ou du racisme. Souvent les personnes ne se sentent pas capables d’aborder ces sujets ou se sentent mal équipés. La trousse Fugitifs! vient justement répondre à ce besoin. Il s’agit d’un outil clé en mains qui fournit à la fois le contenu et les références ainsi que des exercices pratiques qui permettent d’ouvrir le dialogue dans un espace sécuritaire et inclusif » a déclaré la formatrice Amel Zaazaa.  

La trousse est disponible également en langue anglaise grâce à la précieuse contribution de la Commission canadienne de l’UNESCO. « La trousse Fugitifs constitue une ressource écrite riche et essentielle que ce soit au niveau de l’histoire, de l’éducation civique ou de la littérature » a commenté Roda Muse, la secrétaire générale de la Commission canadienne pour l’UNESCO. 

« L’histoire de l’esclavage, rappelons-le, c’est également, l’histoire d’un triple déni, soit le déni d’humanité, de la dignité et des droits humains rappelle Myrlande Pierre. Bien que cette trousse apporte un certain éclairage, cet outil ne prétend pas à l’exhaustivité de tous les éléments historiques relatifs à l’esclavage ou à l’histoire des personnes afro-descendantes et noires. Même si la trousse ne s’y attarde pas, nous ne pouvons passer sous silence l’année fatidique de 1804 de la révolution haïtienne, un tournant dans l’histoire de l’humanité, dont l’impact fut considérable pour l’affirmation de l’universalité des droits de la personne ». 

La trousse Fugitifs en français et en anglais, la foire aux questions et d’autres liens utiles sont disponibles sur le site web de la Commission.

Written by: La Rédaction

Rate it

Previous post

À la Une

Le SPVQ accueille un premier policier noir depuis belle lurette

Pour la première fois depuis de nombreuses années, la police de Québec compte dans ses rangs un policier noir. Après avoir été l’objet de reproches depuis quelques années pour le manque de représentativité de ses troupes, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a confirmé mercredi qu’un policier-patrouilleur « d’origine afro descendant » est entré en fonction plus tôt ce printemps. « Nous lui souhaitons une carrière enrichissante […]

today21/04/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%