play_arrow

keyboard_arrow_right

skip_previous play_arrow skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
chevron_left
  • cover play_arrow

    TROC RADIO L’accent afro-canadien

À la Une

Vues d’Afrique 2022 en salle – Jour 4

today05/04/2022 7 1

Background
share close

Toute attention portée, ce mardi annonce de belles images à la Cinémathèque québécois où les cinéphiles augmentent en nombre. Pour ceux qui sont quelque peu indécis, nous nous permettons de vous orienter vers l’excellent court-métrage « Mada ou l’histoire du premier homme » du Réunionnais Laurent Pantaléon et «L’Empire du Silence » de Thierry Michel.

« Mada ou l’histoire du premier homme »

Il y a longtemps avant longtemps, les îles de l’Océan Indien formaient un immense continent. Il y a longtemps avant longtemps, sur la province de Madagascar naquit le premier homme. Il y a longtemps, pas longtemps avant longtemps, juste longtemps, les hommes falsifièrent cette histoire. Il est temps de rétablir la vérité.

Bande annonce

 

«L’Empire du Silence »

Depuis vingt-cinq ans, la République Démocratique du Congo est déchirée par une guerre largement ignorée des médias et de la communauté internationale. Les victimes se comptent par centaines de milliers, voire par millions. Les auteurs de ces crimes sont innombrables : des mouvements rebelles, mais aussi des armées, celles du Congo et des pays voisins… Tous semblent pris dans un vertige de tueries, pour le pouvoir, pour l’argent, pour s’accaparer les richesses du Congo en toute impunité et dans l’indifférence générale.

Parcourant le Congo caméra au poing depuis trente ans, Thierry Michel a été témoin des combats, des souffrances mais aussi des espoirs du peuple congolais. Relayant le plaidoyer du Docteur Mukwege, Prix Nobel de la paix, il retrace l’histoire de cette impitoyable violence qui ravage et ruine le Congo depuis 25 ans. Documentaire sans concessions, «L’Empire du Silence » n’épargne aucun des acteurs du drame, ni les dirigeants congolais, ni les pays voisins, ni les institutions internationales. Il s’appuie sur un document de l’ONU, le rapport Mapping, qui répertorie les crimes de guerre et crimes contre l’Humanité commis au Congo entre 1993 et 2003, un document dérangeant qui fut mis sous le boisseau.

Bande annonce

Written by: La Rédaction

Rate it

Previous post

À la Une

Recrutement d’infirmières à l’étranger. L’exclusion des candidates d’Haïti dénoncée

Pourquoi Haïti – qui, après la France, est le pays d’où provient le plus grand nombre d’infirmières hors Québec – est-il exclu du plus récent programme de recrutement à l’étranger ? Ne s’expliquant pas que le français et la formation des candidates dans leur pays d’origine semblent soudainement poser problème, des infirmières haïtiennes d’ici demandent des réponses au gouvernement Legault. En février, le ministre du Travail, Jean Boulet, annonçait que […]

today05/04/2022

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


0%